Pourquoi c’est important

Les antioxydants ont la capacité de réduire le stress oxydant et de diminuer les dommages dus aux espèces réactives de l’oxygène (radicaux libres). Le stress oxydant favorise en effet le vieillissement précoce et certaines maladies chroniques qui y sont associées comme les maladies cardiovasculaires, le diabète et le cancer. Cependant, les études menées sur l’effet d’une supplémentation en antioxydants sur le risque de développer l’une de ces maladies n’ont pas donné de résultats clairs.

Il est probable que le type d’antioxydants joue un rôle dans l’efficacité de la supplémentation. Dans une nouvelle étude parue dans l’American Journal of Clinical Nutrition, des chercheurs se sont plus particulièrement intéressés à l’effet d’une supplémentation en sélénium, seul ou dans des mélanges d’antioxydants, sur le risque cardiovasculaire et la mortalité.

Le sélénium est nécessaire pour la synthèse d’une enzyme, la glutathion peroxydase, qui favorise un vieillissement en bonne santé par son action antioxydante. De plus, des études ont montré qu’une diminution de la concentration sanguine en sélénium est associée à un risque accru de maladies cardiovasculaires, de certains cancers et de mortalité toutes causes.

L’étude

Les chercheurs ont réalisé une méta-analyse de 43 essais contrôlés randomisés qui évaluaient l’effet d’une supplémentation de sélénium ou de mélange d’antioxydants avec ou sans sélénium sur le risque de développer un cancer, une maladie cardiovasculaire ainsi que sur la mortalité. La supplémentation durait au moins 24 semaines. Les mélanges d’antioxydants contenaient au moins deux des composés suivants : vitamine A, rétinol, β-carotène, vitamine C, vitamine E, sélénium, zinc et cuivre.

Les résultats indiquent qu’une supplémentation de sélénium seul n’a pas d’effet bénéfique sur le risque de maladies cardiovasculaires, de cancer ou de mortalité toutes causes. En revanche, les mélanges d’antioxydants et de sélénium sont associés à une baisse de 23% du risque de mortalité par maladies cardiovasculaires. En l’absence de sélénium dans le mélange d’antioxydants, ce résultat bénéfique n’est pas observé, au contraire.

La présence de sélénium dans un mélange d’antioxydants permet également de réduire de 10% le risque de mortalité toutes causes alors que l’absence de sélénium, selon les résultats observés, produit l’effet inverse.

Selon les chercheurs, la présence de sélénium est nécessaire pour maintenir l’activité antioxydante naturelle de l’organisme. Son action est indirecte, le sélénium agit en tant que co-enzyme de la glutathion peroxydase.

En pratique

Si comme le montre cette étude, une supplémentation en antioxydants incluant du sélénium peut être utile, il est déjà bon d’adopter une alimentation riche en aliments protecteurs : fruits (notamment les baies) et légumes, oléagineux, épices. Le café, le thé, les tisanes sont également de bonnes sources d’antioxydants.

Une alimentation riche en sélénium est un atout pour lutter contre le vieillissement : en effet, le sélénium peut impacter la longueur des télomères. Pour optimiser vos apports, misez sur les noix du Brésil, les œufs, les huîtres et les abats.

Enfin, sachez qu’une supplémentation en sélénium et Coenzyme Q10 est bénéfique à long terme pour la santé cardiovasculaire, notamment par des mécanismes épigénétiques. Toutefois, attention, une supplémentation en sélénium en trop grande quantité peut se révéler toxique. 


Partagez :