Pourquoi c’est important

La pratique régulière d’exercices d’endurance procure divers bienfaits pour la santé, qui s’intensifient à mesure que la personne augmente sa capacité aérobique. Cette dernière s’accroît en général au fur et à mesure de l’entraînement. Cependant, l’hyperglycémie – un taux de sucre dans le sang plus élevé que la normale – pourrait empêcher les personnes d’augmenter leur capacité aérobique et de profiter de tous les bienfaits de l’endurance.

Des scientifiques de la Harvard Medical School ont publié dans Nature Metabolism une étude qui tente d’expliquer pourquoi.

L’étude 

Les scientifiques ont d’abord cherché à augmenter la glycémie chez deux groupes de souris :

  • Le premier groupe a reçu un régime alimentaire occidental riche en graisses saturées et en sucres. Les souris sont devenues hyperglycémiques et ont pris du poids. 
  • Le second groupe a suivi un régime alimentaire avec moins de sucre et de graisse et n’a pas pris de poids. Cependant, les chercheurs  les ont amenés artificiellement à produire moins d’insuline, ce qui a provoqué une hyperglycémie chez elles aussi.

Les souris des deux groupes ont fait de l’exercice de manière égale au cours de l’étude.

Résultats : par rapport à un groupe de contrôle dont le taux de sucre sanguin était plus bas, les deux groupes de souris hyperglycémiques n’ont pas réussi à acquérir une capacité aérobie significative. Le fait que les deux groupes aient obtenu ce résultat suggère que l’effet est lié à la glycémie, et non à la prise de poids ou aux effets de l’insuline.

Les chercheurs n’ont pas constaté chez les souris hyperglycémiques l’adaptation musculaire qui est censée survenir lors d’un exercice en aérobie. Selon l’une des chercheuses, « les tissus musculaires se modifient généralement à la suite d’un exercice d’aérobie, et les fibres musculaires deviennent plus efficaces dans l’utilisation de l’oxygène. Nous développons également de nouveaux vaisseaux sanguins pour permettre à plus d’oxygène d’être délivré au muscle, ce qui contribue à augmenter notre niveau de forme aérobie ». Les résultats obtenus suggèrent que des niveaux élevés de sucre sanguin interrompent le remodelage du muscle chez la souris diabétique.

En pratique

Suite à leur étude, les chercheurs recommandent aux personnes souffrant d’hyperglycémie d’envisager de suivre un régime alimentaire ayant l’objectif d’abaisser leur taux de sucre sanguin Selon l’un des chercheurs, « la pratique régulière d’exercices en aérobie reste une recommandation clé pour maintenir la santé des personnes avec ou sans hyperglycémie ».

Pour réduire sa glycémie, la méthode la plus éprouvée reste de faire attention à la fois à la qualité des glucides que l’on ingère (mesurée par l’index glycémique) et à leur quantité (mesurée par la charge glycémique). Vous trouverez dans Le Nouveau régime IG diabète les charges glycémiques journalières à ne pas dépasser en fonction de votre poids , de votre âge et de votre niveau d’activité physique.

Pour en savoir plus, lire : Le Nouveau Régime IGGuide des index glycémiques IG et Les recettes du régime IG


Partagez :