Pourquoi c’est important

Chez les seniors, l’obésité augmente le risque de développer un diabète de type 2 et des troubles cardiovasculaires. Les dépôts de graisses à certains endroits de l’organisme, notamment au niveau du ventre, favorisent des maladies. C’est pourquoi chez les seniors obèses, comme chez des adultes plus jeunes, il est intéressant de perdre du poids, afin de réduire ses facteurs de risque.

Les régimes low carb, pauvres en glucides, ont montré leur intérêt contre le diabète de type 2. Cependant, les études sur ces régimes concernent souvent des populations d’adultes plus jeunes. Alors ces régimes sont-ils adaptés aux personnes âgées obèses ?

Lire aussi : Le protocole Reversa contre le diabète, le surpoids et la maladie du foie gras

Ce que montre l’étude

Cette étude parue dans la revue Nutrition and Metabolism a été réalisée par des chercheurs de l’université d’Alabama de Birmingham. Les auteurs voulaient savoir si un régime pauvre en glucides et riche en lipides pouvait réduire les dépôts de graisse des personnes âgées obèses, sans toucher à leur masse musculaire.

34 hommes et femmes obèses, âgés de 60 à 75 ans, ont participé à cette expérience. Leur indice de masse corporelle (IMC) était compris entre 30 et 40, signant une obésité. Pendant huit semaines, certains ont suivi un régime très pauvre en glucides (10 % des apports énergétiques en glucides, 25 % de protéines et 65 % de graisses), et les autres un régime pauvre en graisses (55 % de glucides, 25 % de protéines et 20 % de graisses). Il n’y avait pas de restriction calorique.

Dans le régime pauvre en glucides, une part importante était accordée aux œufs : les participants devaient en manger au moins trois par jour. À noter que cette étude, bien que réalisée par des universitaires, a reçu le financement d’une association qui fait la promotion de la consommation d’œufs (Egg Nutrition Center). L’œuf est un aliment riche en protéines, choline, caroténoïdes, vitamines D et B12, sélénium…

Voir : Les atouts santé de l’oeuf

Amy Goss, principale auteure de l’article, explique que « le groupe consommant le régime très faible en glucides a perdu plus de poids et de masse grasse totale que le groupe de régime témoin. »

Par rapport à ceux qui ont suivi le régime pauvre en graisses, on observe ainsi chez ceux qui ont mangé peu de glucides :

  • une perte de plus de 9 % de graisses (contre seulement 2 % dans l’autre groupe),
  • trois fois plus de graisses abdominales perdues,
  • un muscle de la cuisse plus volumineux,
  • une amélioration plus importante de la sensibilité à l’insuline, et donc un risque réduit de diabète de type 2,
  • une diminution plus marquée de l’insuline à jeun et des triglycérides.

La chercheuse précise : « Nous avons également trouvé des améliorations significatives dans le profil lipidique global qui refléteraient une diminution du risque de maladie cardiovasculaire. » Dans l’ensemble, le régime très pauvre en glucides permettrait « des améliorations de la composition corporelle, de la distribution des graisses et de la santé métabolique. »

L’étude suggère donc qu’un tel régime représente une option thérapeutique intéressante et sans danger chez des personnes obèses de 60 à 75 ans.

En pratique

Les régimes low carb comprennent notamment le nouveau régime Atkins et la diète cétogène. Ils s’adressent souvent à des personnes diabétiques et/ou ayant besoin de perdre du poids. La quantité de glucides permise varie en fonction de la sévérité du régime. Ces régimes sont parfois difficiles à suivre sur le long terme et doivent être encadrés par un professionnel de santé pour les personnes prenant des médicaments au quotidien ou ayant des fragilités médicales. Pour les seniors obèses, c’est donc plus que conseillé.

Des idées de recettes

Retrouvez des idées pour suivre un régime low carb sans se priver avec ces recettes :

Des livres pour aller plus loin : Low carb, 101 recettes pauvres en glucides et Inverser le surpoids et le diabète avec le protocole cétogène REVERSA


Partagez :