Pourquoi c’est important

Après un repas, le taux de glucose dans le sang (glycémie) augmente. Chez une personne en bonne santé, l’insuline produite permet de faire baisser la glycémie. Mais chez des personnes à risque de diabète, le taux de glucose dans le sang peut rester élevé. La glycémie postprandiale (mesurée après un repas) est un prédicteur indépendant du risque de diabète de type 2, des maladies cardiovasculaires et de la mortalité toutes causes. Il existe certaines mesures simples pour diminuer la glycémie après le repas, par exemple manger les glucides en fin de repas et aller marcher après.

Dans une nouvelle étude, des chercheurs ont regardé si le fait de monter/descendre les escaliers après le repas pouvait réduire la glycémie postprandiale. La même équipe avait déjà montré qu’après l’ingestion d’une boisson sucrée (75 g de dextrose), le fait de monter les escaliers pendant une minute avait un effet positif sur la glycémie. Ils ont donc voulu savoir s’ils pouvaient obtenir les mêmes résultats après l’ingestion d’un vrai repas. Leurs résultats sont publiés dans la revue Nutrition, Metabolism and Cardiovascular Diseases.

L’étude

Dans cette étude, 30 participants ont consommé un repas type petit déjeuner (céréales, pain complet, confiture, lait…) puis ont réalisé ensuite 4 expériences sur des jours différents :  rester assis une heure (contrôle), monter et descendre les escaliers pendant 1 minute, 3 minutes et 10 minutes à leur rythme. La glycémie a été mesurée juste après le repas (t=0) puis à plusieurs reprises ensuite (t=15 min, t=30 min, t=45 min, t= 60 min). Les exercices ont été réalisés de façon à se terminer à l’instant t=28 minutes pour permettre une mesure de la glycémie à t=30 minutes, considéré comme le pic de glycémie postprandiale.

Les résultats montrent que monter et descendre les escaliers pendant 3 minutes permet de réduire la glycémie postprandiale 30 minutes après le repas, de 11 mg/dL, par rapport au groupe de contrôle. Les résultats sont encore meilleurs lorsque les participants ont monté et descendu les escaliers pendant 10 minutes, avec une diminution de 36 mg/dL. En revanche, faire cet exercice pendant 1 minute ne permet pas de diminuer significativement la glycémie à l’instant t=30 min par rapport au groupe de contrôle. 45 minutes après le repas, la glycémie postprandiale est cependant significativement plus faible pour toutes les durées de l’exercice par rapport au groupe de contrôle : les diminutions sont de 7 mg/dL, 9 mg/dL et 12 mg/dL en fonction des durées de l’exercice (1, 3 et 10 minutes respectivement).

Pour les chercheurs, monter et descendre les escaliers pendant quelques minutes est une activité physique très simple à mettre en œuvre et qui ne nécessite pas beaucoup de temps.

En pratique

Cette étude s’ajoute à celles précédemment menées qui montrent que l’activité physique après le repas permet de faire baisser la glycémie. Une simple marche ou comme le montre cette étude, monter les escaliers apporteront un bénéfice.

Bien sûr, pour éviter des pics de glycémie trop importants il faut veiller à bien choisir les glucides que l’on consomme, en privilégiant ceux à index glycémique bas à modéré.  Enfin, sachez que la vitamine C et le magnésium peuvent aider à contrôler une glycémie élevée.


Partagez :