Pourquoi c’est important

L’hypothèse selon laquelle l’autisme trouve son origine dans les intestins commence à émerger.

En effet, les parents d’enfants atteints de troubles du spectre autistique (TSA) font souvent état de problèmes gastro-intestinaux. Des chercheurs de l’Institut MIND de l’université Davis ont évalué la présence de symptômes gastro-intestinaux chez des enfants en bas âge atteints ou non d’autisme.

L’étude

L’étude a porté sur 255 enfants (184 garçons/71 filles) atteints de TSA entre 2 et 3,5 ans et 129 enfants (75 garçons/54 filles) au développement normal de la même tranche d’âge. 
Des pédiatres spécialisés dans l’autisme ont interrogé les soignants lors de l’évaluation médicale des enfants. Ils ont demandé aux parents à quelle fréquence leurs enfants présentaient des symptômes gastro-intestinaux tels que des difficultés de déglutition, des douleurs abdominales, des ballonnements, de la diarrhée, de la constipation, des selles douloureuses, des vomissements, du sang dans les selles ou dans le vomi.

Les chercheurs ont regroupé les enfants en deux catégories : ceux qui ont éprouvé un ou plusieurs symptômes gastro-intestinaux et ceux qui n’ont jamais ou rarement eu de symptômes gastro-intestinaux au cours des trois mois précédant l’étude. Ils ont ensuite comparé les enfants des deux groupes sur la base de mesures du développement, du comportement et du fonctionnement adaptatif.

Résultats : les enfants atteints de TSA étaient 2,7 fois plus susceptibles de présenter des symptômes gastro-intestinaux que ceux sans TSA. Près de 50 % des enfants atteints de TSA présentaient des symptômes gastro-intestinaux fréquents, contre 18 % des autres enfants. Et environ 30 % des enfants atteints d’un TSA présentaient des symptômes gastro-intestinaux multiples.

De multiples symptômes gastro-intestinaux ont été associés à des troubles du sommeil et d’attention, ainsi qu’à des problèmes de comportement liés à l’automutilation, à l’agressivité et à un comportement restreint ou répétitif chez les enfants autistes comme les autres enfants au développement normal. Mais la gravité de ces problèmes était plus importante chez les autistes.

« Les comportements problématiques peuvent être l’expression d’un malaise gastro-intestinal chez les enfants », a déclaré Christine Wu Nordahl, professeur associé à l’Institut MIND de l’université Davis. « Ces symptômes sont souvent traitables, il est donc important de reconnaître leur fréquence chez les enfants atteints d’autisme. Le traitement de leurs symptômes pourrait potentiellement apporter un certain soulagement aux enfants et à leurs parents ».

En pratique

Traiter ces symptômes gastro-intestinaux peut évidemment améliorer la santé des enfants autistes. Cependant, pour aller plus loin, il est pertinent de chercher à connaître quels aliments ou familles d’aliments sont à l’origine de ces troubles. Certaines intolérances alimentaires peuvent être en cause (gluten, lait ou d’autres aliments spécifiques). L’éviction des aliments mal tolérés semble provoquer des améliorations chez certains enfants autistes.


Partagez :