Pourquoi c’est important

Les coureurs réguliers, comme amateurs, ne sont pas à l’abri de diverses blessures. À terme, la course à pied peut se révéler traumatisante pour diverses articulations, et causer des inflammations telles que des tendinites ou des périostites.
Trouver des solutions naturelles contre l’inflammation, permettant de réduire le recours à des médicaments anti-inflammatoires non dénués d’effets secondaires est donc intéressant pour les coureurs avertis. Et cela peut se faire par le recours à des plantes naturellement antioxydantes ou anti-inflammatoires comme la grenade ou le curcuma.

L’étude

Dans le cadre d’un scénario d’entraînement, 18 coureurs de semi-marathon, hommes et femmes, âgés en moyenne de 38 ans, ont été recrutés. De corpulence mince, leur niveau de performance était similaire avec un chrono moyen de 2h15 pour un semi-marathon. 
La moitié des coureurs a pris 1000 mg d’extraits de curcumine et de grenade par jour, pendant 27 jours. En cas d’entraînement intense (course de plus de 10 km), les participants étaient invités à prendre une dose supplémentaire de 1000 mg. À partir du 27e jour, la dose quotidienne a été augmentée à 2000 mg. Un semi-marathon s’est déroulé le 30e jour, et une dernière dose de 2000 mg a été prise le 31e jour. L’autre moitié des coureurs n’a pas pris de suppléments. 

Des prélèvements sanguins ont été effectués chez tous les coureurs les 29e, 30e et 31e jour. Les chercheurs ont noté des différences significatives entre le groupe d’essai et le groupe sans supplémentation en termes de marqueurs inflammatoires. La récupération musculaire après la course était aussi plus efficace avec la prise du supplément.

En pratique

Une alimentation variée et équilibrée est nécessaire afin d’optimiser sa forme et ses performances. Le régime méditerranéen est, par exemple, reconnu pour ses propriétés anti inflammatoires, antioxydantes, et alcalinisantes. Le régime cétogène, quant à lui, est de plus en plus prisé par des athlètes de haut niveau, malgré des résultats mitigés chez les sportifs d’endurance

Afin de limiter le risque de blessure, ne pas négliger l’importance d’un échauffement complet. Pensez aussi à vous hydrater régulièrement avant, pendant et après la course, et bien récupérer grâce à des étirements et des automassages.

Lire aussi : Ultra-endurance : la meilleure alimentation pour performer (abonnés)


Partagez :