En période de forte chaleur, nous pouvons nous dévêtir et porter des vêtements légers. Ce qui n’est pas le cas de notre chien ou de notre chat avec son pelage. Résultat : nos animaux de compagnie ne supportent pas la chaleur.

Chat et chien : pourquoi ne supportent-ils pas la chaleur ?

« Leur pelage exerce naturellement une protection thermique face aux assauts du soleil, mais elle n’est que de courte durée, avertit le Dr Charles, vétérinaire. Très vite, elle retient la chaleur dans leur corps. »

En revanche, l’être humain et le cheval évacuent de fortes quantités d’énergie caloriques accumulées par la forte chaleur ou produite par l’activité métabolique et musculaire grâce à la perte d’eau par les pores de la peau.

« Le chien et le chat n’ont pas la capacité de transpirer sur toute la surface de leur corps, précise le vétérinaire. Si le chien a la possibilité d’en évacuer une partie par la gueule en haletant, il perd beaucoup de CO2 lors de cet exercice. Quant au chat, il halète très peu et lorsqu’il le fait ce n’est pas bon signe. »

Chat et chien : quels risques en cas de canicule ?

Lorsque le thermomètre grimpe, il faut veiller à mettre nos chats et nos chiens à l’ombre, sinon, les conséquences peuvent être graves. « Il peut y avoir des dégradations du système nerveux central, un évanouissement, un coma, voire même la mort, prévient le vétérinaire. Un chien exposé trop longtemps à la chaleur risque un halètement excessif qui provoquera une alcalose respiratoire (trouble d’équilibre acido-basique du sang) pouvant mener à un coma irréversible. Chez le chat, un halètement n’est jamais bon signe, car habituellement, cet animal halète très peu. »

A lire aussi :

Chien et chat : peut-il rester dehors dans le froid ?

Chat ou chien : qui est le plus fragile ?

A priori, le chat est plus fragile et pour plusieurs raisons. « Son métabolisme, plus élevé, produit plus de chaleur interne qui s’ajoute aux effets de la canicule sur l’élévation de sa température corporelle, explique le Dr Charles. Il a également moins la capacité que le chien à évacuer de l’eau par ses poumons, et il boit moins que le chien. » Mais, il est plus intelligent que le chien ! « Il réduit son activité à zéro durant les heures les plus chaudes, il s’installe là où il fait le plus frais et il se force à boire. » Résultat : le chat est moins sujet aux coups de chaleur que le chien.

Lorsqu’il fait chaud, les maîtresses et maîtres de chiens et de chats doivent adopter certains réflexes pour protéger Pat, Noisette ou Nanouk.

Les conseils du Dr Eric Charles, vétérinaire.

  • Donner de l’eau fraîche à volonté et installer des gamelles d’eau dans plusieurs endroits afin qu’elles soient disponibles partout où l’animal se rend.
  • Permettre à son chat ou à son chien d’accéder à des endroits frais : la cave, une pièce climatisée ou fraîche ou avec des volets fermés, une grotte, à l’ombre d’un arbre, un trou dans la terre sous un arbuste…
  • Eviter de jouer avec son chat ou son chien lorsqu’il fait chaud, même pour un temps court.
  • Penser à rafraîchir son animal : un bain est possible et facile chez le chien, un peu moins chez le chat ! Alors, la solution, lui faire accepter le brumisateur ou tout simplement le caresser avec un chiffon mouillé qui humidifiera sa fourrure et lui permettra de se rafraîchir par l’effet de l’évaporation.
  • Comme pour les enfants, ne jamais laisser un animal seul dans une voiture, même si cette dernière est à l’ombre et que l’on a pris soin d’entrouvrir les fenêtres. La chaleur ambiante cumulée à la production de chaleur musculaire sous l’action du stress d’avoir été ‘abandonné’ peut rapidement devenir létale.

Quelles races de chiens craignent le plus la chaleur ?

Une étude britannique parue le 18 juin dans la revue Scientific Reports liste les races de chiens les 10 plus fragiles à la canicule. Les voici :

1. Le chow chow

2.Le bouledogue

3. Le bouledogue français

4. Le dogue de Bordeaux

5. Le lévrier

6. Le king charles spaniel

7.Le carlin

8.Le springer anglais

9. Le golden retriever

10. Le boxer

Chaton, chiot : gare au coup de chaud !

Les chatons et les chiots ont plus de mal à rester calme, même lorsqu’il fait chaud. S’ils ne diminuent pas leur production interne de chaleur musculaire, c’est le coup de chaud garanti. Le cerveau échauffé ne fonctionne plus, le petit animal s’évanouit, voire tombe dans le coma. « C’est grave et cela peut être mortel, précise le vétérinaire. Mais on peut agir rapidement avec des méthodes radicales comme le mettre quelques instants dans le réfrigérateur en laissant la porte ouverte, le baigner dans une eau fraîche entre 15 et 20 °C, et surtout l’emmener chez le vétérinaire le plus proche en prenant soin de l’entourer d’une serviette mouillée pendant le transport. » Ce dernier lui prodiguera les soins nécessaires.

chien et ventilateur
© istock

Coussinets : faut-il les protéger de la chaleur ?

Les coussinets des chiens et des chats sont constitués de peau cornée. « Cette corne n’a pas une protection aussi efficace et solide que nos chaussures ! » rappelle le Dr Charles. Ce n’est pas contre la chaleur qu’il faut protéger leurs coussinets, mais contre le réchauffement du sol, dont la température peut monter jusqu’à 60 °C.

Alors, on les sort tôt le matin, lorsqu’il fait moins chaud. Ils pourront ainsi profiter de promenades plus longues. Attention, le soir, la chaleur peut s’être accumulée tout au long de la journée. On les promène sur un trottoir à l’ombre, sur de l’herbe, de la terre fraîche… Et si on a un doute sur la température du sol, on n’hésite pas à y poser son pied nu… pour voir !

Canicule : faut-il modifier l’alimentation du chat et du chien ?

Quand il fait chaud, nous, les humains, avons souvent moins faim. Nous optons pour une alimentation légère faite de salade, de crudités, de fruits frais… Et nos amis les bêtes ?

« Il faut leur donner la même quantité d’aliments que pour un animal au repos, explique le vétérinaire. On peut veiller, pour le chien, à lui donner en plusieurs fois par jour. Pour le chat, ce n’est pas nécessaire car il s’autorégule. Il ne faut donc surtout pas modifier leur alimentation car l’animal risque une diarrhée de transition. Ce n’est pas souhaitable en période de canicule car cela augmente le risque de déshydratation. »

Bel été à nos amis à poils et à leur maîtres !

Pour en savoir plus, rendez-vous sur Conseils Véto

À lire aussi


Partagez :