Pourquoi c’est important

Malgré l’échec de la prise en charge du diabète de type 2 – qui ne se solde jamais par une amélioration de l’état des patients – les recommandations officielles n’évoluent pas, alors que la science, elle, commence à accumuler les preuves qu’une intervention radicale sur le mode de vie des personnes diabétiques pourrait aider une bonne partie d’entre elles.

En effet, pris en charge à temps, le diabète peut être renversé : avec une perte de poids importante, les paramètres métaboliques se rééquilibrent, les cellules du pancréas se régénèrent et la sensibilité à l’insuline se rétablit. C’est ce que le protocole de Newcastle, élaboré par le Pr Roy, a permis dans plusieurs études, et c’est comme cela que le physicien canadien Normand Mousseau, par exemple, a vaincu son diabète.

À lire aussi : Diabète de type 2 : oui on peut en guérir !

Une étude parue récemment dans The Lancet confirme qu’un changement de mode de vie pourrait permettre à une grande proportion de jeunes diabétiques d’améliorer leurs paramètres métaboliques.

L’étude

Pour cette étude, 148 participants âgés de 18 à 50 ans ont été sélectionnés. Ils présentaient tous un diabète de type 2 récent (diagnostic < 3 ans) et un indice de masse corporelle (IMC) supérieur à 27 (signant un surpoids).
70 participants ont été assignés au groupe d’intervention : régime hypocalorique et activité physique importante. Les 77 participants du groupe de contrôle ont eu une prise en charge classique.

Résultats : 21 % des participants du groupe d’intervention ont perdu 15 % de leur poids contre seulement 1 % des participants du groupe de contrôle. Et 61 % des participants ont obtenu une rémission de leur diabète contre seulement 12 % des patients ayant bénéficié d’une prise en charge classique.

En pratique

Plusieurs protocoles intéressants permettant d’inverser le diabète de type 2 (dans de nombreux cas mais pas tous) ont vu le jour durant la dernière décennie. Parmi eux, le protocole de Newcastle qui consiste dans un premier temps à consommer un régime hypocalorique (600 à 700 kcal) pour obtenir une perte de poids importante et dans un second temps à adopter un régime équilibré.

Pour savoir comment suivre le protocole de Newcastle, lire Comment j’ai vaincu le diabète sans médicament

Plus récemment le protocole Reversa, pratiqué par le Dre Èvelyne Bourdua-Roy au Québec, a vu le jour. Il met en place au début une détox accompagnée d’un jeûne, puis sur le long terme une alimentation cétogène.


Partagez :