Pourquoi c’est important ?

Le régime méditerranéen est connu pour ses effets bénéfiques sur la santé, notamment cardiovasculaire. Une étude récente a cherché à évaluer l’impact de la forme de jeûne intermittent pratiqué par les chrétiens orthodoxes grecs mangeant par ailleurs méditerranéen, sur la santé musculo-squelettique et la densité osseuse.

Ce que montre l’étude

Des chercheurs de l’université de Crète ont évalué les possibles différences de santé osseuse entre des habitants de Crète et Chypre mangeant méditerranéen sans jeûner par ailleurs et leurs compatriotes de l’église orthodoxe pratiquant un jeûne particulier : pendant environ 180 jours par an (la moitié de l’année) ces personnes mangent moins et/ou mangent moins de protéines animales (viande, laitages) au profit des aliments végétaux.

100 chrétiens jeûneurs réguliers depuis une trentaine d’années, et 100 non jeûneurs, tous âgés de plus de 50 ans ont été interrogés sur leurs pratiques alimentaires. Leur composition corporelle a été mesurée (méthode DEXA, qui mesure la valeur du compartiment osseux), et les apports énergétiques évalués sur une période de 72 heures, hors jeûne.

Résultats : alors que chez les adeptes du régime méditerranéen la densité osseuse est déjà bien supérieure à celle observée en cas d’alimentation occidentale, celle qui a été mesurée chez les chrétiens jeûneurs lui était trois fois supérieure. Pour les chercheurs, « l’abstention de viande et laitages ou leur restriction, ne semble pas avoir d’effet néfaste sur la santé osseuse ».

En pratique

Le jeûne tel qu’il est pratiqué par les chrétiens orthodoxes grecs semble être une habitude «saine» pour la santé osseuse, comme devraient le confirmer des études futures.

Si vous ne souhaitez ou ne pouvez jeûner, adopter le régime méditerranéen en mettant l’accent sur les végétaux sera déjà très protecteur pour la santé de vos os.

A lire aussi : 10 bonnes raisons de pratiquer le jeûne intermittent et Les aliments qui préviennent l’ostéoporose


Partagez :