Faire un potager sur son balcon avec des pots signifie avoir la possibilité de toujours obtenir des légumes frais sans avoir à les acheter et avec la certitude de les cultiver de manière naturelle.

Pour cultiver des tomates en pots, vous n’avez pas besoin d’être un expert, mais vous devez respecter les règles de base pour faire pousser des plantes luxuriantes.

Peu importe si l’espace disponible n’est pas très grand car dans la bonne position et avec les bons soins, même un seul plant vous offrira, au début de l’été, beaucoup de bonnes tomates sucrées.

Découvrons les 3 règles de base pour cultiver des tomates en pot.

1) Règles essentielles pour cultiver des tomates en pot

Vous devez tout d’abord avoir un ou plusieurs pots. Pour planter une seule plante, vous aurez besoin d’un pot de 30 centimètres de diamètre. Pour placer plusieurs plants de tomates dans un pot, il est conseillé d’utiliser un pot rectangulaire, afin qu’il y ait de l’espace entre une plante et une autre.

Le choix du terreau est tout aussi important. Le plus approprié est un sol avec un pH de 5,5 à 6,8, riche en engrais organique ou en compost. La période appropriée pour planter des tomates est mai et vous pouvez choisir entre différentes variétés.

2) Procédure de culture des tomates en pot

Avant de planter des tomates, vous devez remplir les 2/3 du pot avec le terreau et planter les plants en inclinant la tige de 45 degrés et à une distance d’au moins 12 centimètres les uns des autres. Ce n’est qu’après qu’il sera nécessaire de remplir complètement le pot de terre et de bien arroser. Dans les jours qui suivent, la plante poussera parfaitement droite en se fixant au sol.

Quand le plant de tomate commencera à être trop lourd, il est conseillé d’utiliser un support pour qu’il reste bien à la verticale. Le meilleur emplacement pour faire pousser des tomates est un endroit ensoleillé.

3) Comment arroser les tomates en pot

Pendant la période de croissance de la plante, il est conseillé d’arroser deux fois par semaine, toujours après le coucher du soleil.

Si vous voyez que les feuilles commencent à se rider ou à se dessécher, il est nécessaire d’arroser plus fréquemment.

Il faut bien assurer que la terre n’est jamais trop sec et ne jamais mouiller les feuilles, afin d’éviter l’apparition de maladies, de champignons ou de pucerons qui nécessiteraient des traitements spécifiques.

Et voilà, en suivant ces 3 règles de base, vous pourrez déguster de délicieuses tomates en juin.


Partagez :