Pourquoi c’est important

Pour protéger efficacement des virus, en particulier du Covid-19, un masque doit recouvrir le nez et la bouche et être bien ajusté au visage. En ce moment commerçants, malades et soignants en portent toute la journée, parfois dans des conditions de chaleur et de stress, ce qui peut conduire à des effets secondaires gênants : transpiration, frottements… favorisant des infections dermatologiques.

Lire aussi : Coronavirus: comment porter un masque correctement ?

L’étude

Le Pr Karen Ousey de l’université d’Huddersfield (Royaume-Uni) et ses collègues se sont intéressés aux effets de divers dispositifs médicaux (masques mais aussi cathéters, colliers cervicaux, sondes nasales, etc.) sur la peau pour leur étude parue en février 2020 dans le Journal of Wound Care. Ils ont étudié en particulier les effets de la pression sur la peau que ces dispositifs entraînent. En effet, les masques (et leurs élastiques en particulier) peuvent endommager la peau et les tissus sous-jacents par la pression qu’ils exercent sur elle. À la clé : des douleurs mais aussi de possibles cicatrices et un risque d’infection plus grand.

En pratique

Karen Ousey conseille aux personnes portant des masques sur de longues périodes de garder leur peau bien hydratée. Elles devraient, selon elle, appliquer une crème de soin riche, au moins 30 minutes avant de mettre le masque. La zone de peau masquée doit aussi être gardée bien propre. 

Le masque doit être enlevé dès qu’il est possible de le faire sans prendre de risque. Idéalement le masque devrait être ôté toutes les deux heures en prenant toutes les précautions pour se protéger, soi et les autres à ce moment-là. Laver la peau avant de remettre un masque (propre). 

À lire aussi : Les masques maison sont-ils efficaces ?  et notre dossier complet : les bons gestes face au coronavirus


Partagez :