Pourquoi c’est important

La maladie artérielle périphérique est une affection cardiovasculaire touchant les artères des jambes et fortement associée avec l’âge ; plus de 20 % des adultes de plus de 70 ans seraient concernés par cette maladie dans les pays occidentaux. Cette maladie est liée au rétrécissement des artères. La mauvaise circulation du sang dans les jambes peut provoquer de la douleur, une gêne et de la fatigue en marchant. Un problème dans la synthèse du monoxyde d’azote (NO), un vasodilatateur qui facilite la circulation sanguine, et le stress oxydatif pourraient jouer un rôle.

Les patients, souvent âgés, rencontrent des difficultés pour se déplacer, ce qui altère leur qualité de vie. Or le cacao est riche en polyphénols qui peuvent favoriser une dilatation des artères, en réduisant le stress oxydatif et en augmentant la présence de NO. Le cacao contient des flavanols comme l’épicatéchine. Peut-il apporter un soulagement à ces patients ?

Lire : L’Europe reconnaît les vertus du cacao sur la circulation

Une meilleure marche en mangeant du chocolat noir

Une étude italienne parue en 2014 dans Journal of the American Heart Association a trouvé que des patients souffrant de maladie artérielle périphérique marchent un peu mieux 2 h après avoir mangé 40 g de chocolat noir. L’expérience a été menée sur 20 personnes.

Dans cet article, les chercheurs de l’université de Rome ont voulu savoir si le chocolat noir améliorait la marche chez des patients souffrant de maladie artérielle périphérique. 14 hommes et 6 femmes souffrant de maladie artérielle périphérique, âgés de 60 à 78 ans, ont participé. Ils ont été testés sur un tapis d’entraînement une fois le matin et ensuite 2 h après avoir mangé 40 g de chocolat noir ou au lait. Le chocolat noir utilisé dans l’étude contenait 85 % de cacao et était riche en polyphénols. Le chocolat au lait avait moins de 35 % de cacao.

Globalement, les participants ont amélioré leurs capacités à marcher sans assistance après avoir mangé du chocolat noir puisqu’ils ont marché en moyenne 12 m et 17 s de plus qu’avant avoir mangé le chocolat noir. Ces améliorations étaient modestes, mais il n’y avait pas d’effet avec le chocolat au lait.

Le chocolat noir a augmenté la quantité de NO généré, et diminué l’activité de NOX2 dans le sang, ainsi que des marqueurs du stress oxydatif. NOX2 est la sous-unité catalytique de la NADPH oxydase, une enzyme qui a une activité de vasoconstriction. Le chocolat noir pourrait donc favoriser la dilatation artérielle en limitant l’activation de NOX2 et en favorisant la synthèse de NO. L’ensemble de ces phénomènes pourrait expliquer la dilatation des artères périphériques et l’amélioration de la marche.

Pour les chercheurs, ce serait plus une combinaison de polyphénols qu’une molécule en particulier qui serait responsable de l’effet antioxydant. En effet, la catéchine et l’épicatéchine, deux de ces polyphénols, ne favoriseraient la synthèse de NO par les cellules endothéliales que si elles sont combinées.

Lire : Un régime de type chasseur-cueilleur, avec des polyphénols, améliore la santé vasculaire

Une boisson au cacao améliore la marche

Un autre petit essai clinique, paru en 2020 dans la revue Circulation Research, a inclus 44 patients de plus de 60 ans souffrant de maladie artérielle périphérique (âge moyen : 72 ans). Certains ont bu une préparation  non sucrée à base de cacao trois fois par jour pendant six mois, et d’autres ont eu une boisson placebo. La boisson testée apportait 15 g de cacao et 75 mg d’épicatéchine par jour, tandis que le placebo ne contenait ni cacao ni épicatéchine.

Les performances physiques des participants ont été mesurées grâce à un test de marche durant 6 min, réalisé 2,5 h après avoir bu la boisson. Les participants ont aussi marché sur un tapis d’entraînement et leur flux sanguin a été mesuré par IRM. Certains ont aussi eu une biopsie musculaire dans le mollet.

Résultats : les patients qui ont consommé la boisson au cacao ont vu leurs performances à la marche s’améliorer, puisque, en moyenne, ils ont marché 42 mètres de plus en 6 min que le groupe placebo. Inversement, les patients du groupe placebo ont vu leurs performances à la marche décliner. Cela semble logique étant donné que ces patients n’ont pas eu de traitement supplémentaire au cours des six mois de l’expérience.

Le cacao n’a pas amélioré les performances sur le tapis d’entraînement mais il a permis des améliorations du flux sanguin dans les mollets et du fonctionnement des muscles. La principale auteure de cette recherche, Mary McDermott explique : « Alors que nous nous attendions à des améliorations de la marche, nous avons été particulièrement heureux de voir que le traitement au cacao était également associé à des augmentations de la densité capillaire, de la perfusion des membres, de l’activité mitochondriale et d’une mesure supplémentaire de la santé globale des muscles squelettiques. »

Les mitochondries sont les centrales énergétiques des cellules. Si elles fonctionnent mieux, on peut imaginer que les performances seront meilleures pour marcher. Or chez les personnes atteintes de maladie artérielle périphérique, les mitochondries sont endommagées dans les muscles des mollets, peut-être à cause de la réduction du flux sanguin.

En conclusion, l’épicatéchine du cacao pourrait favoriser l’activité des mitochondries et des muscles. Le cacao apparaît donc comme un moyen peu coûteux et accessible pour améliorer la santé musculaire et le flux sanguin dans les mollets.

Lire : La meilleure façon de manger du chocolat noir

En pratique

Le cacao est bénéfique à la santé vasculaire car il favorise la vasodilatation. Il est également antioxydant et anti-inflammatoire. Si vous souhaitez augmenter vos apports en cacao, choisissez un chocolat noir concentré en cacao (au moins 85 %). Le chocolat noir contient plus de flavanols que le chocolat au lait. Contre la maladie artérielle périphérique, il est également conseillé de faire de l’exercice.

Des livres pour aller plus loin : Les aliments qui préviennent l’infarctus et Les aliments qui soignent l’hypertension

Sources

Lorenzo Loffredo, Ludovica Perri, Elisa Catasca, Pasquale Pignatelli, Monica Brancorsini, Cristina Nocella, Elena De Falco, Simona Bartimoccia, Giacomo Frati, Roberto Carnevale and Francesco Violi. Dark Chocolate Acutely Improves Walking Autonomy in Patients With Peripheral Artery Disease. J Am Heart Assoc. 2014;3:originally published July 2, 2014, doi:10.1161/JAHA.114.001072

McDermott et al. Cocoa to Improve Walking Performance in Older People With Peripheral Artery Disease: The Cocoa-Pad Pilot Randomized Clinical Trial. Circulation Research. 2020.


Partagez :