Le vinaigre de cidre est un aliment fermenté produit à partir de pommes. Il nécessite deux fermentations : l’une pour que les levures transforment le fructose en alcool et une seconde pour que les bactéries transforment cet alcool en acides organiques notamment en acide acétique, la molécule du vinaigre de cidre à laquelle on attribue de nombreuses vertus thérapeutiques.

La “mère” du vinaigre désigne la combinaison de levures et de bactéries formées pendant la fermentation. Si vous regardez une bouteille de vinaigre de cidre, vous pouvez voir une pellicule de la “mère” flotter. 

Le vinaigre de cidre contient des acides organiques, des polyphénols, des vitamines et des minéraux, notamment du potassium. On lui prête de nombreux atouts santé sur Internet : pour mincir, lutter contre la fatigue, purifier la peau et l’haleine, etc. Peut-on se fier à ces affirmations trouvées çà et là ?

LaNutrition a regardé les preuves scientifiques derrière ces allégations pour démêler le vrai du faux.

Le vinaigre de cidre aide les diabétiques à gérer leur glycémie

VRAI. Certaines études ont montré que l’acide acétique du vinaigre pourrait avoir les mêmes effets que la Metformine (principal médicament contre le diabète de type 2) en améliorant la sensibilité à l’insuline des personnes diabétiques. (1)(2)
Autrement dit, le vinaigre de cidre n’inverse pas le diabète, mais il peut faire baisser la glycémie. Il ne remplacera pas les médicaments, mais il peut compléter le traitement du diabète.

Il améliore les lipides sanguins

Peut-être. Les effets du vinaigre de cidre sur les lipides sanguins ont été observés essentiellement chez l’animal, quelques études cliniques réalisées sur l’homme ont montré des résultats positifs sur l’hyperlipidémie et le taux de cholestérol, mais d’autres recherches sont nécessaires pour confirmer cette propriété du vinaigre de cidre. (3)

Il permet de lutter contre la fatigue

FAUX. Il n’existe aucune étude qui prouve ce genre de bénéfice. L’argument trouvé sur Internet expliquant sa potentielle action la fatigue est sa teneur en acides aminés (les briques des protéines, dont certains aident effectivement à lutter contre la fatigue. Petit souci : le vinaigre de cidre n’en contient pas. (4)

C’est un aide-minceur

VRAI. Le vinaigre de cidre pourrait avoir un petit effet minceur. Un essai clinique randomisé, publié récemment dans le Journal of Functional Food (5), a en effet montré que le vinaigre de cidre pourrait aider à perdre du poids.

Les participants ont bu 15 ml de vinaigre de cidre avec le déjeuner et le dîner (2 cuillères à soupe au total). Ils ont également mangé 250 calories de moins que leurs besoins quotidiens estimés. Les chercheurs ont constaté que le vinaigre de cidre réduit considérablement le poids. En fait, les membres du groupe vinaigre ont perdu en moyenne 3,6 kg en 12 semaines. Par contre, les participants qui n’ont pas reçu de vinaigre n’ont perdu que 2,2 kg au cours de la période d’étude de 12 semaines. Les chercheurs ont également constaté que le vinaigre de cidre diminuait le taux de cholestérol.

Il est bénéfique contre la mauvaise haleine

Peut-être. Rien de prouvé scientifiquement mais par son action antimicrobienne, il est possible que boire du vinaigre de cidre peut aider à lutter contre les bactéries qui causent la mauvaise haleine. Attention l’acide acétique peut fragiliser l’émail des dents, ce qui peut rendre son usage délétère à terme.

Trop acide, il nuit à l’équilibre acide-base

FAUX. Malgré son goût acide, le vinaigre de cidre est un aliment basifiant comme d’autres aliments acides (citron par exemple). Son indice Pral est de -2,4 selon le Guide de l’équilibre acide-base.

Il aide à lutter contre le reflux gastro-œsophagien

VRAI. Il est assez contre-intuitif de vouloir soigner le reflux grâce à des aliments acides et pourtant, dans ce cas répondre au mal par le mal pourrait avoir des effets positifs même si rien n’est prouvé. Une étude comptant 130 participants a toutefois révélé qu’un régime sans (ou pauvre en) glucides enrichi d’aliments au pH acide semble entraîner une diminution du pH du contenu gastrique, inhibant ainsi la production ultérieure d’acide chlorhydrique avec réduction ou disparition des symptômes de brûlures d’estomac.

Il est bénéfique pour le microbiote intestinal

FAUX. En tout cas rien ne le prouve. On lui prête cette vertu en raison des pectines qu’il est censé contenir. Si les pommes sont riches en pectines, rien n’indique qu’elles se retrouvent dans le vinaigre et sa composition officielle n’en fait pas mention. (4)

Voir aussi : Comment faire son vinaigre de cidre


Partagez :