Une pneumonie virale est souvent secondaire à une infection virale, de type rhinopharyngite ou grippe.

icon-quotes

« Elle se caractérise par un nez qui coule, des yeux qui piquent, une toux, et si une bonne partie de la classe de l’enfant est malade, il y a de fortes chances que la pneumonie soit virale, explique le Dr Jean Lalau Keraly, pédiatre. »

Différentes bactéries peuvent être responsables d’une pneumonie bactérienne. « Ce peut être un pneumocoque, l’haemophilus influenzae, quoi que beaucoup plus rare maintenant grâce à la vaccination obligatoire dont le schéma est une dose à 2 et 4 mois et un rappel à 11 mois, précise le pédiatre, ou un streptocoque. »

La pneumonie bactérienne est d’apparition plus brutale que la pneumonie virale, avec une fièvre élevée, pouvant atteindre 40 °C, et une polypnée, c’est-à-dire un enfant respirant très vite. La prise de sang révèle une CRP haute (la normale est inférieure à 6 mg/ l de sang), et la présence de nombreux globules blancs et polynucléaires.

icon-quotes

« Dans un premier temps, le traitement de la pneumonie virale repose sur la prise d’antipyrétiques, d’antalgiques et sur le lavage du nez plusieurs fois par jour pendant 7 à 10 jours, préconise le pédiatre. Cependant, si les symptômes persistent, un traitement antibiotique sera mis en place, et une radio pulmonaire pourra également être prescrite. »

Pneumonie bactérienne : quel traitement ?

icon-quotes

« Si la pneumonie est due à un pneumocoque ou à un streptocoque, le traitement repose sur la prescription d’antibiotiques à base d’amoxicilline pendant 7 jours, détaille le Dr Lalau Keraly. Chez l’enfant plus grand de 5 à 6 ans, il peut s’agir d’un germe à mycoplasme (mycoplasma pneumoniae) ou à chlamydia. Les antibiotiques prescrits seront alors des macrolides durant 14 jours. »

Que faire si la toux persiste ?

Votre enfant tousse encore au bout d’un mois. Il est indispensable de consulter de nouveau le médecin pour vérifier où en est l’infection. « Une radiographie pulmonaire sera prescrite afin de vérifier qu’il n’y a plus de foyer pulmonaire et si c’est le cas, un contrôle sera de nouveau demandé 3 semaines plus tard, informe le pédiatre. Une pneumonie mal guérie pouvant donner des lésions pulmonaires. »

Une toux persistante peut aussi être due à la présence d’un corps étranger, surtout chez le petit enfant.

À lire aussi


Partagez :