Pourquoi c’est important

L’infertilité masculine est responsable dans 50 % des cas de la difficulté du couple à avoir des enfants après un an ou plus de rapports sexuels réguliers sans contraception. Dans 20 % des cas, elle en est la seule responsable. Mais attention, il ne faut pas confondre infertilité, qui peut être réversible, et stérilité (état irréversible).

Si les causes de l’infertilité sont souvent difficilement trouvables, des changements de mode de vie peuvent aider : manger mieux, arrêter le tabac, prendre des compléments alimentaires… et faire plus de sport.

L’étude

Un essai clinique randomisé publié dans le journal Cytokine a analysé les effets du HITT sur différents marqueurs de la fertilité masculine. Le HIIT ou High Intensity Interval Training (entraînement par intervalles de haute intensité, ou entraînement fractionné) consiste à alterner de courtes périodes d’effort intense (sprint, vélo à un rythme soutenu…) avec des périodes de récupération (marche…). 

Les 441 participants ont été divisés en 2 groupes : un ne pratiquant aucun exercice et l’autre pratiquant du HITT 3 fois par semaine pendant 24 semaines. L’ensemble des participants a mené un régime similaire.

Résultats : la motilité, la morphologie, la concentration et le nombre de spermatozoïdes se sont améliorés en réponse au HIIT, avec des augmentations significatives après 12 et 24 semaines. L’intégrité de l’ADN des spermatozoïdes a aussi été mieux préservée chez les hommes pratiquant le HIIT. De plus, dans ce groupe, il y a eu plus de grossesses au cours de l’étude : environ 13% contre 3 % pour le groupe de contrôle. 

Le HITT a entraîné une diminution des taux de molécules pro-inflammatoires et des marqueurs du stress oxydatif dans le liquide séminal. En effet, l’entraînement physique produit des réactions inflammatoires et oxydatives de stress à court terme qui sont suivies d’effets anti-inflammatoires et antioxydants à long terme. 

L’entraînement a aussi permis à ces hommes de perdre du poids au niveau du tour de taille, ce qui a diminué leur masse grasse au profit de la masse maigre (muscles) et une baisse de l’inflammation provoquée par le surpoids.

En pratique

Le HITT est très pratique pour les personnes qui n’ont pas le temps de s’entraîner longtemps ou pour les moins motivés. Il suscite de plus en plus d’intérêt dans les milieux sportifs, mais aussi dans la communauté scientifique. Pour s’y mettre, mieux vaut toutefois voir son médecin d’abord et prendre conseil auprès d’un coach sportif.

L’alimentation est aussi très importante pour protéger la fertilité masculine : le régime méditerranéen, par exemple, apporte des aliments peu transformés et riches en antioxydants, qui peuvent être protecteurs pour les capacités reproductives des hommes. 

À lire aussi : La meilleure alimentation pour protéger la fertilité masculine 
 


Partagez :