Étant donné l’influence de la Lune sur les évènements naturels de la Terre (marées notamment), il est logique de penser qu’elle peut aussi avoir une action sur les humains. Mais dans quelles mesures cette croyance est-elle avérée ? 

Lune et santé de la femme

L’idée selon laquelle le cycle menstruel et les phases lunaires sont liés vient du fait que le cycle féminin dure environ 28 jours, et qu’il faut à peu près la même durée à la Lune pour effectuer une révolution autour de la Terre (un mois lunaire dure 29 jours).

Des petites études ont montré des liens entre l’ovulation et les phases lunaires, dont une réalisée au Népal qui a observé que les femmes qui ovulaient durant la pleine lune et qui tombaient enceintes à ce moment précis étaient plus susceptibles d’avoir un garçon. (1)

D’autres ont trouvé une corrélation entre les phases lunaires et les modifications du taux de mélatonine, l’hormone associée à la régulation du cycle circadien et menstruel.

Une étude rétrospective plus récente, d’une durée d’un an, portant sur 74 femmes en âge de procréer a contredit l’idée que la Lune avait son mot à dire dans les cycles menstruels. L’étude n’a trouvé aucune association entre les menstruations, la fertilité et les phases de la Lune. (2)

Pour répondre au mythe populaire selon lequel la pleine lune engendrerait de nombreuses naissances, donnée pouvant être utile pour le personnel médical, une étude a été menée sur 4 071 669 naissances de janvier 1966 à décembre 2003 en Allemagne. Les chercheurs n’ont trouvé aucune association entre le nombre de naissances et les cycles lunaires. Les limitations de cette étude sont d’une part les différentes sortes de naissances (naturelle, césarienne) qui n’ont pas été prises en compte et les différentes catégories de femmes (nullipares et multipares). (3)

Lune et sommeil

On connaît tous quelqu’un qui affirme mal dormir dès que c’est la pleine lune. Est-ce un simple ressenti ou bien existe-t-il vraiment un lien entre les phases lunaires et la qualité du sommeil ?

Une étude publiée dans Sleep Medicine en 2014 a évalué la qualité du sommeil de 319 participants pendant différentes phases de la lune. Cette étude a révélé que durant la pleine lune, la qualité du sommeil des participants était affectée : certains sont restés éveillés et d’autres dans un état de sommeil léger durant toute la nuit. (4)

Dans une autre étude réalisée en 2013, les chercheurs ont mesuré, sur 33 participants ayant dormi dans des pièces sombres et sans fenêtre, les changements dans la structure du sommeil, l’activité cérébrale, ainsi que les niveaux de mélatonine et de cortisol. L’analyse que les chercheurs ont ensuite effectuée a suggéré qu’immédiatement avant et après une pleine lune, les participants ont mis en moyenne 5 minutes de plus pour s’endormir et que leur durée du sommeil a diminué d’environ 20 minutes. Leur sommeil était également plus léger que d’habitude, et les niveaux de mélatonine ont également chuté près de la pleine lune. (5)

Il semble donc bien qu’on dort moins bien autour du jour de la pleine lune, et pour des raisons qui n’ont pas forcément à voir avec sa lumière.

Lune et santé mentale

Une autre croyance largement répandue est celle qui veut que la Lune influence l’humeur et la santé mentale en rendant les gens plus agressifs.

Des recherches publiées en 2009 suggèrent que les établissements psychiatriques admettent plus de personnes pendant la pleine lune que le reste du mois. Cette petite étude, qui a examiné les dossiers de 91 patients “souffrant de troubles violents et aigus du comportement”, a révélé que 23% de ces admissions ont eu lieu pendant la pleine lune, environ le double du nombre d’admissions pendant les autres phases lunaires, selon les chercheurs. (6)

Cependant, d’autres recherches ont contredit l’idée que la pleine lune rend les gens plus agressifs. En 2019, des chercheurs suisses et américains ont analysé les données de 17 966 personnes traitées dans 15 services psychiatriques différents pendant 10 ans. Cette étude n’a pas trouvé de preuve d’une augmentation de l’agressivité pendant la phase de pleine lune. (7)

Sources :

(1) Sarkar M, Biswas NM.Influence of moonlight on the birth of male and female babies.Nepal Med Coll J. 2005 Jun;7(1):62-4.
(2) Ilias I, Spanoudi F, Koukkou E, Adamopoulos DA, Nikopoulou SC. Do lunar phases influence menstruation? A year-long retrospective study.Endocrine Regulation. 2013 Jul;47(3):121-2.
(3) Oliver Kuss, Anja Kuehn. Lunar cycle and the number of births: A spectral analysis of 4,071,669 births from South‐Western Germany. Acta Obstetricia et Gynecologica. 2008; 87: 13781379
(4) Csilla ZitaTurányi and al. Association between lunar phase and sleep characteristics. Sleep Medicine Volume 15, Issue 11, November 2014, Pages 1411-1416
(5) Christian Cajochen, Songül Altanay-Ekici, Mirjam Münch, Sylvia Frey, Vera Knoblauch, Anna Wirz-Justice. Evidence that the Lunar Cycle Influences Human Sleep.VOLUME 23, ISSUE 15, P1485-1488, AUGUST 05, 2013
(6) Leonie A Calver, Barrie J Stokes and Geoffrey K Isbister. The dark side of the moon. Med J Aust 2009; 191 (11): 692-694. 
(7) Gupta Rahul, Nolan Daniele R., Bux Donald A., Schneeberger Andres R. Is it the moon? Effects of the lunar cycle on psychiatric admissions, discharges and length of stay. Swiss Med Wkly. 2019;149:w20070.


Partagez :