Une bonne santé intestinale permet de diminuer l’inflammation et le stress provoqués par les agressions subies chaque jour par notre organisme. Pour la préserver, il est important de trouver des techniques de détente, de surveiller la prise de médicaments, et de profiter de l’extérieur.

3 erreurs à éviter pour protéger son intestin © iStock

Notre corps a la capacité naturelle de se débarrasser des substances nocives grâce au foie, aux reins, à l’estomac, aux intestins et à la peau. Mais nos modes de vie modernes mettent ces organes à dure épreuve en les exposant aux toxines de la nourriture, des boissons, du tabac, des médicaments, des polluants, du maquillage et plus encore.

Notre système immunitaire doit travailler efficacement pour contrebalancer ces agressions. Or, environ 70% de ce système se trouve dans l’intestin, où la protection est indispensable au quotidien. La nourriture et l’eau sont les sources les plus courantes d'”invasion toxique”, indique le site Mind Food. Lorsque l’immunité est affaiblie et que l’inflammation est en hausse, il est plus difficile pour notre corps de réagir efficacement.

Une bonne santé intestinale est donc la clé pour se défendre du processus inflammatoire et réduire l’effet néfaste de certains éléments sur notre santé et notre bien-être. Bien qu’il existe des aliments déconseillés pour protéger son intestin, nous sommes également exposés à des facteurs externes à surveiller. En voici trois.

Souffrir de stress

Une petite dose de stress de temps en temps peut aider à stimuler le système immunitaire et favoriser la réparation cellulaire. Mais quand le stress persiste, l’effet peut s’inverser. L’organisme met alors plus de temps à guérir, et certaines maladies cutanées comme l’eczéma, l’urticaire et le psoriasis s’aggravent. Enfin, le système digestif peut être complètement perturbé. Résultat : indigestion, nausée, ballonnements, diarrhée, constipation, etc. Il est essentiel de trouver des solutions pour diminuer l’exposition au stress. Certaines techniques comme la méditation, le yoga, l’exercice, la thérapie ou encore l’art donnent des bons résultats.

Mal prendre ses médicaments

Les médicaments comme certains anti-inflammatoires peuvent paradoxalement provoquer des réactions inflammatoires dans l’intestin. D’après les experts de Mind Food, l’utilisation du paracétamol, et éventuellement de la codéine, serait à privilégier pour soulager la douleur et permettre au corps de guérir naturellement. Autre médicament à utiliser avec précaution : les antibiotiques. Une mauvaise utilisation peut provoquer des ravages dans l’intestin en tuant toutes les bactéries, bonnes ou mauvaises, qui s’y trouvent. L’absorption de certains nutriments devient ainsi moins efficace. Suivez toujours les conseils de votre médecin lorsqu’il s’agit de faire une cure d’antibiotiques.

Passer trop de temps à l’intérieur

On ne compte plus les études qui soulignent les bienfaits du temps passé en extérieur, de préférence dans un espace vert comme une forêt. Ce type de thérapie améliore la santé mentale et physique en diminuant le stress, équilibrant les émotions, calmant le système nerveux, diminuant la tension artérielle et en participant ainsi au bien-être intestinal. Le simple fait d’avoir une plante d’intérieur ou des photos de nature sur notre bureau seraient déjà bénéfiques pour notre tête et notre corps.

À lire aussi

Elena Bizzotto Article publié le


Partagez :