Les nourrissons sont très bien équipés lorsqu’ils arrivent au monde. Mais certains mécanismes qui dépendent des canaux lacrymaux et des glandes sudoripares ont besoin de quelques semaines pour se mettre en route. C’est pourquoi il faut prêter attention à certains signes, notamment quand il fait chaud.

Pourquoi les nouveau-nés n'ont ni larmes ni transpiration ? © iStock

Les bébés qui viennent de naître sont une source d’admiration et de fascination de la part de leur entourage. Si vous venez de devenir parent, vous avez probablement découvert votre enfant en l’observant sous toutes ses coutures. Et vous avez aussi remarqué certains détails troublants : les nouveau-nés pleurent beaucoup, mais sans larmes, et malgré la chaleur étouffante à la maternité, ils transpirent à peine.

Ces deux aspects curieux concernant les tout petits bébés sont liés au développement en cours des canaux lacrymaux et des glandes sudoripares. En effet, les larmes sont nécessaires pour protéger les yeux et les garder humides. En cas de fortes émotions, elles coulent sur nos joues pour libérer des hormones accumulées, et nous soulager.

Bien qu’un bébé naisse avec des canaux lacrymaux, ils produisent suffisamment de larmes pour enrober l’œil et le garder humide, mais pas assez pour former des gouttes. Ce n’est qu’à partir de trois ou quatre semaines de vie que le bébé pourra fabriquer des larmes associées aux émotions.

Le mécanisme de la sueur

Même constat au niveau de la peau. Les êtres humains sont équipés de deux types de glandes sudoripares : les glandes eccrines et les glandes apocrines. Les deux sont formées chez les nouveau-nés, mais ne produisent pas de transpiration. Les glandes apocrines sécrètent la sueur à travers les follicules pileux mais ne sont pas activées jusqu’à ce que des changements hormonaux aient lieu pendant la puberté.

Les glandes eccrines commencent à se former au cours du quatrième mois de grossesse, explique le site Live Science. A la naissance, les plus actives sont celles sur le front. Au bout de quelques semaines, le nourrisson sera capable de transpirer au niveau du torse et des membres.

Au cours des premiers mois, soyez vigilant·e au niveau des signes de surchauffe, comme la transpiration, la peau chaude et rouge, la respiration rapide, une agitation, et une diminution de l’activité des bras et des jambes. Si votre bébé a trop chaud, enlevez simplement une couche de vêtements ou utilisez un ventilateur. D’autre part, une fois que les glandes commencent à s’activer, ne paniquez pas. Il est normal que le bébé transpire lorsqu’il est dans vos bras, car il capte votre chaleur.

À lire aussi

Elena Bizzotto Article publié le


Partagez :