Remarquer une coloration rose, rouge ou brune au moment de la miction peut faire peur. Pourtant, les raisons de la présence de sang dans l’urine sont très variées. Et dans la plupart des cas, il s’agit d’une infection facile à traiter grâce à l’aide d’un médecin.

6 causes de sang dans les urines © iStock

Chaque personne urine en moyenne entre six et huit fois par jour. A ce rythme, il est assez facile de remarquer des changements inhabituels. Et lorsqu’on repère la présence de sang, cela peut nous alarmer. Or, du sang dans les urines peut être lié à différentes causes, plus ou moins graves. Consultez un médecin pour déterminer l’origine du problème et trouver la solution adaptée. En attendant, voici quelques causes possibles qui peuvent vous concerner :

Infection urinaire

Chez les femmes, la cause la plus fréquente de sang dans les urines est l’infection des voies urinaires. Ces infections surviennent lorsque des bactéries pénètrent dans votre corps par l’urètre et se multiplient dans votre vessie. Résultat : une irritation de la vessie, ou cystite, qui peut entraîner des saignements. L’infection urinaire peut être accompagnée par d’autres symptômes comme l’envie persistante d’uriner, des douleurs et des sensations de brûlure lors de la miction, ainsi qu’une urine nauséabonde. L’avis d’un médecin est indispensable.

Exercice intense

Dans de rares cas, des entraînements sportifs très intenses peuvent provoquer une perte de sang par l’urine. Les médecins ne sont pas tout à fait certains des raisons de cette réaction, explique le site Health, mais ils estiment qu’elle pourrait être lié à la déshydratation, à un traumatisme à la vessie ou à la dégradation des globules rouges qui survient lors d’exercices aérobiques. Consultez toujours un médecin pour vous assurer qu’il s’agit bien de cette cause.

Infection rénale

L’infection rénale est un type d’infection urinaire qui commence généralement dans l’urètre ou la vessie, et se déplace dans l’un des reins ou les deux. La bactérie peut irriter la paroi des reins et provoquer des saignements. Les symptômes sont semblables à ceux d’une infection urinaire, avec en plus de la fièvre, des frissons, une douleur abdominale, de la nausée et des vomissements.

Calculs

Les minéraux contenus dans l’urine peuvent parfois former des cristaux sur les parois des reins ou de la vessie. Avec le temps, ces cristaux peuvent se transformer en petites pierres dures. Si l’une d’elles devient assez grosse, elle peut créer un blocage dans l’appareil urinaire et causer une douleur extrême. Ils peuvent également irriter la paroi des voies urinaires et provoquer des saignements. Consultez un médecin dès que possible si vous ressentez une douleur intense, ainsi que des nausées et des vomissements, de la fièvre et des frissons.

Certains médicaments

Il existe des médicaments qui augmentent les risques d’avoir du sang dans l’urine, notamment les anticoagulants, les analgésiques et les antibiotiques. Certains patients, en particulier ceux qui souffrent d’une affection qui provoque des saignements de la vessie, peuvent remarquer la présence de sang dans leur urine après avoir pris un anticoagulant comme l’aspirine. Un professionnel·le de santé doit tout de même s’assurer que le sang n’est pas lié à une autre raison.

Troubles héréditaires et cancers

Des troubles génétiques comme l’anémie falciforme ou le syndrome d’Alport peuvent provoquer un écoulement de sang dans l’urine. Il existe également la possibilité d’un cancer du rein, de la vessie ou de la prostate. Pas de panique, ces deux options sont très rares. Mais ces possibilités soulignent l’importance d’un diagnostic précis et rapide par un·e professionnel·le de santé.

À lire aussi

Elena Bizzotto Article publié le


Partagez :