Un muscle peut se contracter de façon soudaine, intense et incontrôlable. Il s’agit d’un spasme, ou crampe musculaire, lié à une prédisposition génétique. La solution : pratiquer de l’exercice régulièrement, étirer le muscle, et maintenir un mode de vie équilibré.

Comprendre les spasmes et crampes musculaires © iStock

Vous est-il déjà arrivé de vous réveiller en pleine nuit à cause d’une douleur intense au mollet ? Ou d’être obligé de vous arrêter en plein jogging à cause d’un muscle soudainement contracté ? Les spasmes musculaires, appelés aussi crampes, ont lieu lorsque le muscle est fatigué et n’arrive plus à se détendre. Il se contracte alors de façon incontrôlable.

Certains chercheurs ont émis l’hypothèse que les crampes à l’effort pourraient être causées par un déséquilibre électrolytique ou une déshydratation, mais ces preuves restent anecdotiques. D’après le site Live Science, les preuves scientifiques les plus solides indiquent que les crampes musculaires sont provoquées par une mauvaise communication entre le tendon qui contrôle le muscle et le système nerveux.

Cette mauvaise communication serait le résultat d’une fatigue musculaire. Vous courez plus de risques de souffrir de crampes musculaires en cas de prédisposition génétique liée au collagène des tendons, et si vous avez déjà été blessé aux tendons ou aux ligaments.

Etirer énergiquement

Le monde du sport regorge de “secrets” pour éviter les crampes, des bains de sel d’Epsom à la consommation de jus de cornichon ou de moutarde, dont la plupart sont inefficaces. La meilleure solution consiste à étirer énergiquement le muscle en question, pour l’empêcher de se contracter.

Si les crampes ont lieu pendant le sport, évitez le surmenage. Plusieurs études ont révélé que les athlètes qui avaient des crampes couraient souvent plus vite que leur rythme normal. La chaleur et l’humidité entraînent également une fatigue musculaire plus rapide. Si les crampes ont lieu la nuit, elles peuvent être liées à des problèmes de santé comme l’hypertension, le diabète ou des troubles cardiovasculaires. Les personnes qui ont d’autres problèmes de sommeil sont aussi plus susceptibles de souffrir de crampes aux jambes pendant la nuit.

Dans ce cas, la solution reste la même : étirer le muscle au moment où le spasme se fait sentir. Pour prévenir les crampes nocturnes, il a été démontré que l’étirement des muscles des jambes avant le coucher peut aider. Vous pouvez aussi défaire les draps et les couvertures au bout du lit pour laisser plus de place à vos pieds afin qu’ils se détendent. Mais le meilleur traitement reste l’amélioration de l’état de santé général.

À lire aussi

Elena Bizzotto Article publié le


Partagez :