Pourquoi c’est important

Des études ont rapporté un taux plus élevée de fracture et de certains cancers en cas de carence en vitamine D.  Or, on le sait, les déficits en vitamine D sont répandus en Europe, en particulier à la saison froide, car l’inclinaison de la Terre ne permet pas d’assurer une bonne synthèse de cette vitamine par la peau exposée aux rayons UV du soleil entre octobre et avril lorsqu’on vit au-dessus de la ligne des Pyrénées. Et même en été, on peut manquer de vitamine D si on évite le soleil. On peut donc se poser la question de savoir si une supplémentation en vitamine D permettrait d’éviter la déminéralisation osseuse et les fractures. Une méta-analyse de 2018 est ainsi arrivée à la conclusion que les compléments en vitamine D n’avaient pas d’effet notable. D’autres études continuent cependant à évaluer les effets de cette vitamine sur l’os.

Lire aussi : Faut-il prendre de la vitamine D pour éviter les fractures ? (abonnés)

Les études

Une supplémentation en calcium et vitamine D ne réduirait pas le risque d’ostéoporose chez l’homme selon des chercheurs de l’université de Melbourne, en Australie. Selon eux, le suivi des recommandations en matière de vitamine D et de calcium associé à la pratique d’un exercice physique serait suffisant pour prévenir l’ostéoporose chez l’homme.

Afin de déterminer le meilleur moyen de prévenir l’ostéoporose chez l’homme, les auteurs ont suivi 180 hommes âgés de 59 à 70 ans durant 18 mois. Les participants ont dû suivre soit une supplémentation en calcium (1 gramme par jour) et vitamine D (800 Unités Internationales par jour), soit un programme d’exercice physique, soit les deux, soit aucun des deux. Leur densité minérale osseuse (DMO) a été mesurée avant et après l’étude. Résultat : à la fin de l’étude, ceux qui ont pratiqué une activité physique avaient une DMO supérieure à ceux qui ont été supplémentés en calcium et vitamine D.

Les scientifiques concluent que l’ajout de suppléments au programme d’exercice n’apporte aucun bénéfice supplémentaire, ce qui laisse penser que les hommes ont assez de vitamine D et de calcium dans leur alimentation pour être en mesure de renforcer leurs os uniquement grâce à l’exercice.

Une étude clinique randomisée et en double aveugle (avec donc un fort niveau de preuves) publiée en août 2019 dans le BMJ arrive elle aussi à la conclusion que la supplémentation en vitamine D (quelle que soit la dose) ne semble pas avoir d’effet sur la densité minérale osseuse. Pour cette étude, les chercheurs ont enrôlé 311 participants âgés de 55 à 70 ans pour 3 ans. Ils ont reçu soit 400 UI, soit 4000 UI, soit 10 000 UI de vitamine D par jour pendant ce laps de temps. Ceux dont les apports en calcium étaient inférieurs à 1200 mg par jour ont aussi bénéficié d’un complément en ce minéral. Résultats : ce sont les personnes ayant eu les plus fortes doses de vitamine D qui présentaient les moins bonnes densités minérales osseuses à la fin de l’étude. Pour les chercheurs, “ces résultats ne sont pas en faveur de bénéfices de hautes doses de vitamine D sur la santé osseuse”.

Il faut cependant noter que le taux de vitamine D des participants étaient plutôt élevé à la base (supérieur à 75 nmol/L, donc supérieur à 30 ng/L) ce qui peut aussi expliquer cette absence d’effets. Dans une population carencée, les résultats pourraient être différents.

En pratique

Ces études sont contestables car elles se basent sur le seul critère de la mesure de la densité osseuse, et non sur le risque de fracture. Or la DMO ne permet pas de prédire le risque de fracture de manière fiable.

Quelques aides pour prévenir les fractures naturellement et de manière efficace :

​Lire aussi : Comment bien s’exposer au soleil pour fabriquer sa vitamine D ?

Références :

Kukuljan S, Nowson CA, Sanders KM, Nicholson GC, Seibel MJ, Salmon J, Daly RM; Independent and Combined Effects of Calcium-Vitamin D3 and Exercise on Bone Structure and Strength in Older Men: An 18-Month Factorial Design Randomized Controlled Trial. J Clin Endocrinol Metab. 2011 Jan 5.

Lauren A. Burt, PhD; Emma O. Billington, MD, FRCPC; Marianne S. Rose, PhD; Duncan A. Raymond, MS; David A. Hanley, MD, FRCPC; Steven K. Boyd, PhD : Effect of High-Dose Vitamin D Supplementation on Volumetric Bone Density and Bone Strength A Randomized Clinical Trial. JAMA. 2019;322(8):736-745. doi:10.1001/jama.2019.11889.


Partagez :