Il existe une foule de techniques pour arrêter le rythme pénible du hoquet. Si certaines sont plus farfelues que d’autres, quelques-unes, basées sur la respiration, la nourriture ou l’eau, sont vraiment efficaces. Le secret : détendre son diaphragme.

Comment se débarrasser du hoquet © iStock

Une bouchée avalée trop vite, un verre de vin de trop, ou aucune raison apparente, et vous voici coincée entre deux hoquets, en priant pour que ces soubresauts s’arrêtent avant la prochaine réunion. Si vous demandez conseil à votre entourage, vous allez probablement vous retrouver dans des positions incongrues, en train d’essayer de vous boucher le nez et les oreilles avec vos deux mains. Certaines de ces techniques sont efficaces. D’autres, un peu moins. Nous avons fait le tri :

Techniques de respiration

Le hoquet se produit lorsque le diaphragme se contracte par spasmes involontaires. Au moment de la contraction, les cordes vocales se ferment, et produisent ce petit “hip” typique du hoquet. Parfois, le simple fait de changer votre respiration peut détendre le diaphragme et mettre fin au hoquet. Essayez de retenir votre respiration pendant 20 secondes, puis expirez lentement. Répétez plusieurs fois. Lorsque le dioxyde de carbone s’accumule dans les poumons, le diaphragme se détend, et le hoquet s’arrête. Vous pouvez également essayer de respirer de façon lente et mesurée. Inspirez en comptant jusqu’à cinq, et expirez en comptant jusqu’à cinq. Répétez l’exercice jusqu’à ce que le hoquet s’arrête.

Manger et boire

Manger certains aliments ou changer votre façon de boire peut aider à stimuler les nerfs reliés au diaphragme. Un remède très connu consiste à boire de l’eau de l’autre côté du verre. Levez-vous, penchez-vous en avant, et placez la bouche sur le côté du verre le plus éloigné de vous, pour qu’il se place autour de votre menton. Dans cette position, inclinez le verre d’eau pour boire. Ce geste va forcer les muscles de l’abdomen à se contracter et à stopper net le hoquet.

Vous pouvez aussi essayer de sucer un glaçon, de boire plusieurs gorgées rapides d’affilée, ou de vous gargariser avec de l’eau glacée. Les contractions rythmiques de l’œsophage l’emportent sur les spasmes du diaphragme. 

Attention : si votre hoquet ne disparaît pas au bout de plusieurs heures, contactez votre médecin traitant. Il peut s’agir d’une maladie sous-jacente à traiter.

À lire aussi

Elena Bizzotto Article publié le


Partagez :