Qu’est-ce que c’est ?

L’acupuncture est une pratique de la médecine traditionnelle chinoise (MTC) qui consiste à appliquer des aiguilles, de la chaleur ou de la pression sur la peau au niveau de points précis se trouvant tout au long des méridiens, routes où circulent l’énergie vitale (JingQi) selon la MTC. Il existe 361 points d’acupuncture répartis sur tout le corps. Comme pour les autres pratiques de la MTC, il est difficile de traduire ce système dans le langage de la médecine occidentale.
En Chine l’acupuncture est utilisée pour prévenir la maladie en rétablissant l’équilibre des énergies.

Les différentes pratiques

  • Acupuncture auriculaire : les aiguilles sont placées sur des points d’acupuncture dans l’oreille externe qui correspondent à certaines parties du corps.
  • Électro-acupuncture : faibles courants électriques envoyés à travers les aiguilles sur les points d’acupuncture.
  • Acupuncture-laser : stimulation des points d’acupuncture à l’aide d’un laser de faible intensité.
  • Injection au point d’acupuncture : injection de substances (médicaments, vitamines, extraits de plantes…) à l’aide d’une seringue et d’une aiguille sur les points d’acupuncture.
  • Acupuncture à micro-ondes : un appareil à micro-ondes est fixé à une aiguille placée sur les points d’acupuncture.
  • Acupression : pression ou massage à un endroit précis du corps.
  • Moxibustion : utilisation de la chaleur pour stimuler un point d’acupuncture.
  • Ventouse : ventouse placée sur la peau créant une aspiration pour augmenter le débit sanguin et le flux du Qi.

Pour qui ? Pour quoi ?

Pour tout le monde, quel que soit l’âge.
L’acupuncture peut être utilisée en cas de maladie pour soulager des symptômes spécifiques mais aussi en prévention pour rétablir l’équilibre des énergies.

Qu’en dit la science ?

L’acupuncture étant pratiquée dans de nombreux pays désormais, il existe des études évaluant son efficacité. Cependant leur méthodologie reste hétérogène, les résultats contradictoires et le niveau de preuves assez faible dans l’ensemble. 
Voici les principales indications pour lesquelles il existe des études. Mais il est possible qu’elle soit efficace encore pour d’autres troubles qui n’ont pas encore pu être démontrés.

Cancer

  • Nausées et vomissements après une chimiothérapie 
  • Neuropathie périphérique 
  • Bouffées de chaleur survenant lors des thérapies hormonales dans le cancer du sein et de la prostate
  • Fatigue provoquée par la chimiothérapie et la radiothérapie
  • Bouche sèche après une radiothérapie
  • Lymphœdème
  • Dépression
  • Sommeil

Pathologie digestive

  • Syndrome du côlon irritable
  • Douleur
  • Arthrose des membres inférieurs
  • Lombalgie
  • Cervicalgie chronique
  • Migraine
  • Tennis elbow
  • Accouchement 
  • Fibromyalgie

Autres indications

  • Prurit (démangeaisons) allergique
  • Dépression / anxiété
  • Insomnie

En pratique

Le diagnostic de la MTC repose sur l’observation de la couleur et la forme de la langue, le teint du visage, le rythme et la force du pouls au niveau des poignets. Le praticien s’intéresse aussi au mode de vie du patient notamment à son alimentation.

Durant la consultation 5 à 20 aiguilles sont généralement utilisées. Le praticien peut déplacer ou faire tourner doucement les aiguilles ou appliquer de la chaleur ou des impulsions électriques légères sur les aiguilles. Dans la plupart des cas, les aiguilles restent en place pendant 10 à 20 minutes pendant que le patient est allongé. Il n’y a généralement pas d’inconfort lorsque les aiguilles sont enlevées.

Après l’intervention certaines personnes se sentent détendues et d’autres se sentent énergisées. Mais tout le monde ne réagit pas à l’acupuncture. Parfois plusieurs séances sont nécessaires pour obtenir un résultat significatif. 

Sachez que pour éviter tout risque de contamination, les acupuncteurs sont dans l’obligation d’utiliser des aiguilles à usage unique, ou de réserver des aiguilles à votre seul usage, ou bien encore de suivre un protocole de désinfection précis.

Pour en savoir plus

Un livre : Giovanni Maciocia. Les principes fondamentaux de la médecine chinoise. ELSEVIER, 3e édition – 7 mars 2018.
Un site : https://www.acupuncture-france.com

Sources :
Acupuncture (PDQ®): Health Professional Version. PDQ Integrative, Alternative, and Complementary Therapies Editorial Board. 2002-.2019 Jun 13.

Manheimer, E., Wieland, L. S., Cheng, K., Li, S. M., Shen, X., Berman, B. M., & Lao, L. Acupuncture for Irritable Bowel Syndrome: Systematic Review and Meta-Analysis. The American Journal of Gastroenterology, 2012.  107(6), 835–847. 
Ernst E et Soo Lee M : Acupuncture for rheumatic conditions : an overview of systematic reviews. Rheumatology 2010.

Kirchner MT et al : Acupuncture compared with oral antihistamine for type I hypersensitivity itch and skin response in adults with atopic dermatitis : a patient- and examiner-blinded, randomized, placebo-controlled, crossover trial. Allergy, 2012.

Ye J, Cheung WM, Tsang HWH.The Neuroscience of Nonpharmacological Traditional Chinese Therapy (NTCT) for Major Depressive Disorder: A Systematic Review and Meta-Analysis. Evid Based Complement Alternat Med. 2019 May 15;2019:2183403

Lee IS, Cheon S, Park JY.Central and Peripheral Mechanism of Acupuncture Analgesia on Visceral Pain: A Systematic Review. 

Nishishinya Aquino MB, Pereda CA, Muñoz-Ortego J.Efficacy of acupuncture in rheumatic diseases with spine involvement: Systematic review.. Med Clin (Barc). 2019 Jun 26. pii: S0025-7753(19)30348-3.

Eskander JP, Beakley BD, Zhang S, Paetzold J, Sharma B, Kaye AD, Sharma S.A Multimodal Approach to Pain Management for Patients with Chronic Back Pain: Outcome Measures at 1 Year. Curr Pain Headache Rep. 2019 Jul 8;23(8):54

Chen CK, Lin YC, Cheng JW, Pei YC, Liu GH, Chen YL, Wong AM. Effectiveness of Laser Acupuncture in Alleviating Chronic Insomnia: A Single-Blinded Randomized Controlled Trial. Alternat Med. 2019 Jun.

Yüksel M, Ayaş Ş, Cabıoğlu MT, Yılmaz D, Cabıoğlu C.Quantitative Data for Transcutaneous Electrical Nerve Stimulation and Acupuncture Effectiveness in Treatment of Fibromyalgia Syndrome.  Alternat Med. 2019 Mar 4;2019:9684649
 


Partagez :