Quelques changements simples peuvent aider les enfants (et les parents) à passer un bon moment ensemble avant de s’endormir le soir. L’heure du coucher n’est pas forcément une lutte lorsqu’elle favorise le lien parent-enfant, la détente, l’amour et le calme.

Parents : une routine de sommeil au calme © iStock

Personne ne veut entendre parler de la rentrée dès le mois de juillet. Pourtant, il s’agit du meilleur moment pour mettre en place une routine de coucher en évitant le stress du mois de septembre. En effet, le moment où les enfants sont envoyés au lit est souvent perçu comme le plus difficile de la journée par les parents. Bonne nouvelle : des habitudes de sommeil peuvent être établies en sept jours grâce à un peu de calme, de confiance et de constance. 

N’oublions pas que la période de la naissance aux 6 ans est essentielle pour le développement d’un être humain. Les routines du soir permettent de nous endormir plus facilement car elles apportent de la sécurité, de la détente et de l’amour. Voici donc quelques conseils pour que l’heure du coucher soit un succès pour toute la famille.

Laissez vos enfants choisir

Faites participer vos enfants à la prise de décisions pour que l’heure du coucher se transforme de lutte à activité amusante. Donnez-leur un choix (limité) dans le processus. “Tu veux d’abord te brosser les dents ou mettre un pyjama ?” Prenez l’habitude de dire “quand” et “alors” plutôt que “si tu ne faites pas ça… tu ne pourras pas”. Par exemple : “Quand tu te seras brossé les dents, on pourra lire des histoires.”

Faites de la chambre de votre enfant un refuge sûr et paisible et choisissez trois ou quatre activités calmes que les enfants et les parents peuvent pratiquer ensemble. Lire à voix haute, par exemple, favorise l’imagination et la créativité, ainsi qu’un sentiment de lien entre le parent et l’enfant. N’ayez pas peur d’accorder une histoire supplémentaire, un câlin ou un bain si l’enfant a du mal à se détendre.

Créez un “mur heureux”

D’après des recherches citées par Thrive Global, le fait de regarder l’image d’une personne que nous aimons ou d’un bon souvenir nous permet de reproduire les mêmes émotions positives dans notre cerveau. Fabriquez un mur en liège à placer à côté du lit de votre enfant pour y accrocher des images, des photos et des mots d’amour.

Visualisez

La visualisation est un outil utile qui peut aider les enfants à se détendre avant le coucher, mais aussi pour rester calmes lorsqu’ils gèrent des émotions difficiles tout au long de la journée. Demandez-leur de fermer les yeux et de visualiser leur endroit préféré, puis aidez-les à réveiller leurs sens en leur demandant ce qu’ils voient, ce qu’ils touchent et ce qu’ils sentent.

Pas d’écran

Passer du temps devant un écran peut affecter le cerveau des enfants, notamment à l’heure du coucher. La lumière bleue émise par nos gadgets technologiques supprime et retarde la libération de la mélatonine, l’hormone induisant le sommeil. L’utilisation des médias sociaux peut également exacerber l’anxiété et la peur.

Achetez un réveil à l’ancienne pour chaque chambre de la maison. Et surtout, montrez l’exemple : le téléphone portable reste dans le salon/cuisine/entrée pendant la nuit. Si besoin, prévoyez aussi une lampe torche pour aller aux toilettes la nuit. Sans écrans, toute la famille sera plus en forme au réveil.

À lire aussi

Elena Bizzotto Article publié le


Partagez :