Le manque d’énergie en vieillissant n’est pas une fatalité. Certaines maladies physiques ou psychiques peuvent en être la cause, ainsi qu’une hygiène de vie et de sommeil mal adaptés. Décryptez les raisons de votre fatigue et les solutions à y apporter.

Pourquoi sommes-nous tous si fatigués ? © iStock

Avec l’âge, beaucoup de personnes remarquent une augmentation de la sensation de fatigue. Résultat : elles limitent leurs activités, s’isolent et perdent en qualité de vie. Pendant longtemps, cette fatigue liée à l’âge a été considérée comme inéluctable, mais les experts commencent à revenir sur cette idée. Maintenant que les scientifiques comprennent mieux le processus de vieillissement, il leur paraît évident que la fatigue n’est pas seulement attribuée au facteur de l’âge. Voici donc quelques cause et stratégies pour venir à bout de cet épuisement constant :

Différentes causes

Certaines maladies sont déjà connues pour causer une fatigue sévère chez les personnes de tout âge, même celles qui sont bien reposées. Il s’agit notamment de l’anémie, des maladies cardiaques, de maladies pulmonaires chroniques, du diabète, de troubles endocriniens comme l’hypothyroïdie et l’insuffisance surrénalienne, des maladies rénales, des maladies du foie, des infections bactériennes ou virales comme la grippe, des troubles rhumatologiques comme l’arthrite rhumatoïde et le lupus, et des troubles neurologiques comme la sclérose en plaques, la commotion cérébrale et l’ACV.

La dépression, l’anxiété, le stress, le deuil, l’ennui, la rémission d’un cancer, des médicaments, le manque de forme et un état d’inflammation légèrement élevé sont également des causes possibles de fatigue anormale. C’est pourquoi il est important de mentionner la fatigue persistante comme symptôme à votre médecin traitant.

Stimuler l’énergie

Dans le cadre des maladies citées ci-dessus, des traitements sont indispensables pour retrouver un niveau d’énergie élevé. Mais dans le cas d’une personne en bonne santé, le simple fait d’augmenter son niveau d’activité peut aider. Essayez de passer graduellement moins de temps assis. Intégrer l’activité physique dans sa vie quotidienne peut être un bon moyen de commencer à lutter contre la sédentarité.

Assurez-vous ensuite que tous vos médecins connaissent vos médicaments pour mieux en comprendre les effets secondaires. Limiter la caféine, l’alcool et les aliments riches en sucre et frits peut aussi vous aider, tout comme vous assurer de rester hydraté tout au long de la journée. Enfin, si vous vous ennuyez souvent, songez à participer à une activité dans votre communauté ou à faire du bénévolat.

Passer des bonnes nuits

De nombreuses causes de fatigue ne sont pas liées au sommeil, mais si vous ne dormez pas assez, ou pas assez bien, essayer de l’améliorer devrait être votre premier réflexe. Voici quelques solutions :

  • Adoptez des horaires de coucher et de lever réguliers
  • Exposez-vous à la lumière du soleil la journée, et évitez la lumière bleue le soir
  • Limitez les siestes longues et régulières le jour
  • Consultez un spécialiste si vous soupçonnez des apnées du sommeil
À lire aussi

Elena Bizzotto Article publié le


Partagez :