Pourquoi c’est important 

Faire un régime restrictif pour perdre du poids n’est pas une bonne idée. Dans l’immense majorité des cas ces régimes échouent à long terme, et s’ils ne vous font pas reprendre de poids, ils font apparaître (ou renforcent) des troubles du comportement alimentaire, ce qui n’est pas souhaitable.

Si cela est bien étayé pour ce type de restriction, on connaît moins les répercussions psychologiques et comportementales des modes alimentaires visant à améliorer la santé, comme le régime végétalien, sans gluten ou paléo qui induisent eux aussi des restrictions alimentaires. Une récente étude  a tenté d’y voir plus clair.

L’étude 

Des chercheurs australiens ont comparé différents groupes de personnes suivant au choix : 

  • Un régime pour perdre du poids 
  • Un régime végétarien
  • Un régime végétalien
  • Un régime sans gluten
  • Un régime paléo 

Ils ont comparé la survenue de troubles du comportement alimentaire, grosses fringales, de faim émotionnelle, etc. et le bien-être général des personnes suivant ces modes alimentaires par rapport à la population générale (mangeant sans restriction particulière).

Leurs résultats mettent eux aussi en évidence les conséquences néfastes d’un régime à visée minceur sur tous ces paramètres. En revanche, ce n’est pas le cas des régimes végétalien et sans gluten qui obtiennent des scores similaires à la population normale pour les paramètres bien-être évalués. Par ailleurs, il semblerait que chez les adeptes du véganisme et du paléo, deux alimentations pourtant assez restrictives, ces troubles du comportement et de l’humeur soient moins présents que dans la population générale.

On peut donc émettre l’hypothèse que ce n’est pas la restriction en elle-même qui engendre des conséquences négatives mais le but pour lequel on y a recours. On peut également supposer que les végans et les paléos se sentent mieux que les autres parce que leur nouvelle alimentation s’accorde mieux avec leurs croyances ou leurs idéaux renforcant ainsi leur bien-être ou leur appartenance à une communauté tandis que les personnes qui souhaitent perdre du poids vivent plutôt leur régime comme une contrainte. 

En pratique

“Le meilleur régime est celui qu’on adopte à vie” dit-on et cette étude semble le confirmer. Supprimer certains aliments pour améliorer sa santé ou répondre à un impératif éthique est mieux vécu que se restreindre pour mincir et correspondre à des normes extérieures de beauté, et cela peut même avoir un impact significatif sur le bien-ête général.

Cela ne signifie pas qu’il faut adopter pour autant un régime végétalien ou paléo pour se sentir bien. Et si vous souhaitez suivre ces régimes, renseignez-vous auprès d’un professionnel de santé afin d’éviter les carences. Si vous ne souhaitez pas suivre un régime pour des raisons de santé ou morales, sachez que c’est le régime méditerranéen qui reste le meilleur mode alimentaire, équilibré et protecteur, pour votre santé physique, mentale que sociale.


Partagez :