Une morsure de tique peut transmettre plusieurs virus et bactéries responsables de maladies variées. En cas de grossesse, il est donc particulièrement important de se protéger en renforçant son système immunitaire et en adoptant les bons gestes pendant les promenades en extérieur.

Maladie de Lyme : se protéger pendant la grossesse © iStock

Au vu de l’augmentation du nombre de cas de maladie de Lyme, et de la quantité de tiques, il est naturel de s’inquiéter, surtout lorsqu’on est enceinte. En effet, les tiques peuvent transmettre plusieurs virus et bactéries responsables de maladies comme la maladie de Lyme, les encéphalites, les fièvres hémorragiques et certaines rickettsioses. Toute morsure ne provoque pas forcément une maladie, mais doit être considérée comme suspecte.

Les deux principaux atouts dont vous disposez sont un système immunitaire fort, grâce à une hygiène de vie équilibrée, et la protection des morsures. Même si les mesures de prévention sont les mêmes pour chaque individu, il existe quelques précautions supplémentaires pour les femmes enceintes. En cas de promenade à la campagne, ou même dans un simple jardin, voici les bons gestes à adopter :

  • munissez-vous d’un tire-tique, disponible en pharmacie, pour intervenir rapidement ;
  • portez des vêtements longs, de couleur claire, qui serrent les poignets et les chevilles, et des chaussures fermées ;
  • protégez votre tête et votre cou ;
  • après la promenade, examinez minutieusement votre corps.

Choisir les bons produits

Si certaines parties de votre corps sont à découvert, il est recommandé d’utiliser des répulsifs cutanées et vestimentaires, mais ces produits sont contre-indiqués chez la femme enceinte et les enfants, rappelle le site de l’Assurance maladie. La bonne nouvelle est qu’il existe des produits insectifuges efficaces à base d’huiles essentielles. Attention toutefois : ce ne sont pas des substances anodines, et il faut les utiliser avec parcimonie. En cas de doute, n’hésitez pas à vous faire conseiller par un·e spécialiste et à poser des questions à votre pharmacien·ne ou votre médecin.

D’après le site Mind Body Green, les huiles essentielles de géranium rose, de citronnelle et de lavande peuvent être utilisés pendant la grossesse. La citronnelle est toutefois déconseillée au cours du dernier trimestre, car elle peut provoquer des contractions. Les huiles de sauge officinale, de menthe poivrée, d’eucalyptus, et de romarin sont à éviter tout au long de la grossesse. Si vous tenez à utiliser un répulsif chimique, optez pour une version contenant moins de 20% de DEET, évitez de trop en mettre, lavez-vous les mains après l’application e prenez une douche en fin de journée.

Et si malgré vos précautions, une tique arrive à vous mordre, ne paniquez pas. Utilisez une pince adaptée, ou rendez-vous au plus vite en pharmacie pour l’extraire de la peau, surveillez les symptômes et contactez votre médecin si vous remarquez des signes de la maladie de 3 à 30 jours après la piqûre de tique. Le traitement antibiotique est contre-indiqué pendant la grossesse, mais d’autres médicaments pourront vous aider.

À lire aussi


Partagez :