Les carcinomes représentent 90 % des cancers de la peau. Ils sont beaucoup moins graves que le mélanome, mais nécessitent une surveillance attentive.

Les carcinomes : les cancers de la peau les plus fréquents

On estime que plus de 70 000 nouveaux cas de carcinomes cutanés apparaissent chaque année en France. Ces cancers de la peau sont beaucoup plus fréquents que le mélanome et nettement moins agressifs. Dans la grande majorité des cas, la lésion reste localisée, sans donner de métastases.

Ce n’est pas une raison pour négliger ces petites tumeurs qui se développent sur la peau. « Si on ne fait rien, la lésion va grossir et elle peut se creuser », observe le Pr Caroline Robert, chef du service de dermatologie à l’hôpital Gustave Roussy de Villejuif (94). Or, plus elle est importante, plus la tumeur est difficile à traiter.

Deux formes de carcinomes

Un carcinome est une sorte d’ulcère, une croûte se formant sur une peau durcie. Il en existe deux formes. Le carcinome baso-cellulaire (70 % des cancers cutanés) donne parfois « un petit nodule perlé, ferme et brillant » selon la description du Pr Robert. Les carcinomes épidermoïdes (20 % des cancers cutanés) n’ont pas ce côté perlé. Ils peuvent être en relief ou en creux. Ils sont plus inquiétants que les baso-cellulaires car ils peuvent, parfois, dégénérer en métastases. 

Dans tous les cas, un seul message à retenir : « Il faut absolument montrer à un médecin toute lésion de la peau qui ne part pas et qui grossit », insiste le Pr Robert. 

Qui est à risque ?

Les carcinomes cutanés apparaissent le plus souvent après 50 ans chez des personnes qui ont largement exposé leur peau au soleil ou au bronzage artificiel en cabine. Les peaux claires sont davantage concernées. Enfin, il faut savoir que les patients immunodéprimés (par exemple, après une greffe d’organe) ont davantage de risque. Les personnes qui ont une kératose actinique (de petites taches rouges et squameuses sur la peau) sont davantage susceptibles de développer un carcinome épidermoïde. 

Quels sont les traitements ?

La chirurgie est le traitement principal des carcinomes cutanés. La lésion est enlevée sous anesthésie locale. L’hospitalisation n’est pas nécessaire. 

En dehors de la chirurgie, il existe des traitements réservés aux formes superficielles. Il peut s’agir d’une crème appliquée sur la lésion, en général pendant un mois et demi. Pour détruire les cellules cancéreuses, on peut aussi faire appel à une thérapie photodynamique (une crème photosensibilisante réagit à l’exposition à la lumière).

Pour les formes inopérables de carcinomes baso-cellulaires (à cause de la taille de la lésion ou de l’état de santé du patient), il existe des thérapies ciblées sous forme de comprimés. « Pour les carcinomes épidermoïdes au stade métastatique, on dispose depuis peu de temps d’une immunothérapie avec des anticorps anti-PD1, qui marchent dans d’autres cancers, et qui sont efficaces », souligne le Pr Robert.

Les carcinomes récidivent fréquemment. Il va donc falloir redoubler de vigilance et se protéger, plus que jamais, du soleil avec chapeau et crème solaire. Il est conseillé de surveiller attentivement l’état de sa peau. Et de consulter un dermatologue au moindre doute. 


Partagez :