Pourquoi c’est important

On sait que le rythme circadien joue un rôle important sur notre santé. De nombreux paramètres (température, pression artérielle, métabolisme…) varient en fonction de l’heure de la journée. Ils sont dépendants de l’horloge biologique interne. On sait également que l’exercice physique aide à améliorer la santé métabolique et puisque l’horloge biologique joue un rôle essentiel dans la régulation du métabolisme musculaire, on peut se demander à quel moment de la journée il est préférable de faire de l’exercice physique. Pourtant cette question est restée pratiquement inexplorée. Une nouvelle étude parue dans la revue Cell metabolism s’est intéressée aux effets du sport sur l’organisme, en fonction du moment où il est pratiqué.

L’étude

L’étude a été réalisée sur des souris. Certaines ont fait de l’exercice physique, d’autres sont restées sédentaires (groupe de contrôle). Les chercheurs ont regardé l’effet du sport sur le métabolisme des cellules musculaires à différents moments de la journée (matin et soir). Les chercheurs obtiennent de meilleurs résultats pour les paramètres mesurés après l’exercice physique pratiqué le matin. Cela s’expliquerait par un mécanisme impliquant la protéine HIF1-alpha qui régule directement l’horloge circadienne.

L’exercice le matin rend les cellules musculaires plus efficaces et plus à même de métaboliser le sucre et les graisses, ce qui peut être intéressant pour les personnes en surpoids ou souffrant de diabète de type 2. L’exercice du soir, en revanche, augmente l’ensemble de la dépense énergétique pendant une longue période.

Les résultats montrent qu’il existe des différences significatives entre les effets du sport pratiqué le matin ou pratiqué le soir et ces effets sont vraisemblablement contrôlés par l’horloge circadienne de l’organisme. Cependant, les chercheurs ne peuvent pas conclure sur le meilleur moment pour faire du sport.

En pratique

Les voies métaboliques sont directement contrôlées par l’horloge circadienne par le biais de la régulation génétique et épigénétique de certaines enzymes Ainsi, l’heure à laquelle nous mangeons, nous pratiquons une activité physique, nous dormons ou encore nous prenons des médicaments peut provoquer diverses réactions métaboliques et physiologiques et ainsi influencer l’apparition de maladies. Cependant, les résultats obtenus dans cette étude ne permettent pas de donner des recommandations claires et on peut imaginer que cela peut varier aussi en fonction des personnes. Le mieux étant de faire des essais et de voir ce qui vous convient le mieux.


Partagez :