Pourquoi c’est important

Plusieurs études ont trouvé que les personnes qui ont un but dans la vie jouissent d’une meilleure santé physique et mentale et d’une meilleure qualité de vie. En général, on considère qu’avoir un but dans la vie, c’est poursuivre un objectif qui donne du sens à sa vie, et donne la motivation de poursuivre une existence active et saine. Ces personnes ont généralement des comportements sains.

Une méta-analyse de 9 études prospectives a trouvé que les personnes qui ont un but dans la vie ont un taux de survie plus élevé que celles qui donnent moins de sens à leur existence, y compris après des problèmes de santé.

Ce que les chercheurs ont trouvé

L’étude Health and Retirement Study (HRS) est une étude de cohorte américaine d’adultes âgés de plus de 50 ans. Dans cette cohorte, 6985 personnes âgées de 51 à 61 ans ont répondu en 2006 à un questionnaire (échelle de Ryff et Keys modifiée), les scores les plus hauts correspondant aux personnes qui donnaient le plus de sens à leur vie.

Résultats : entre 2006 et 2010, l’état de santé des personnes ayant répondu au questionnaire a été suivi. Celles qui avaient réalisé les scores les plus bas (niveau faible de but dans la vie) ont connu un risque de mortalité de toutes causes 2,43 fois plus élevé que celles qui avaient eu les scores les plus hauts. Ce risque plus élevé concernait surtout la mortalité par maladies cardiovasculaires et digestives, pas la mortalité par cancer.

Comment interpréter ces résultats

Tout d’abord, il s’agit d’une étude d’observation qui décrit une association et ne permet pas d’établir une relation de cause à effet. Mais il est possible que donner du sens à sa vie ait une influence sur plusieurs paramètres de la santé. On sait par d’autres travaux que le sentiment de plénitude est associé à une diminution de l’expression de gènes pro-inflammatoires, et que donner du sens à sa vie est lié à un niveau plus faible de marqueurs de l’inflammation comme les cytokines et la protéine C-réactive.

En pratique

Brian Little, professeur de psychologie à l’université de Cambridge conseille de mettre par écrit ses projets personnels actuels, qu’il s’agisse de perdre du poids, retourner à l’université, s’inscrire dans un club d’échecs ou écrire un livre pour Thierry Souccar Editions ! La plupart des gens trouvent une quinzaine de projets personnels de ce type.

Le Pr Little recommande de réfléchir à chacun d’eux : quelle importance ils ont pour vous, en quoi ils s’accordent à vos valeurs et votre personnalité, s’ils vous apportent de la joie, du stress ou de la frustration, quels progrès vous avez déjà accompli, et si vous avez le sentiment de pouvoir atteindre vos objectifs.

Les projets sur lesquels se concentrer sont ceux qui ont le plus de sens pour vous, ceux qui sont le plus en phase avec votre personnalité. Ces projets sont ceux qui ont le plus de chances d’affecter votre sensation de bien-être et votre joie de vivre. Vos objectifs seront d’autant plus valorisants, explique Brian Little, si vous les poursuivez pour des raisons qui vous sont propres et non pour faire plaisir à quelqu’un d’autre. Les personnes en couple, ajoute-t-il, ont tendance à être plus heureuses ensemble si elles partagent des projets personnels.

Source

Alimujiang A, Wiensch A, Boss J, et al. Association Between Life Purpose and Mortality Among US Adults Older Than 50 Years. JAMA Netw Open. Published online May 24, 20192(5):e194270.


Partagez :