Pourquoi c’est important

La consommation de fibres recommandée est de 25 à 30 g par jour. C’est une recommandation assez faible compte tenu du rôle santé des fibres. De plus, peu de gens semblent atteindre ces taux dans leur alimentation. Les fibres des aliments ont des vertus santé sur les maladies cardiovasculaires, le poids et la satiété, le transit et le microbiote intestinal, la biodisponibilité et l’absorption des nutriments.

Si elle touche environ 1% de la population, la maladie coeliaque, ou intolérance au gluten, est une maladie auto-immune qui atteint de plus en plus d’enfants. Elle se manifeste par une réaction inflammatoire et immunitaire à l’ingestion de gluten, la principale protéine du blé, de l’orge, du seigle, qui endommage la paroi intestinale et se traduit par des troubles digestifs et extra-digestifs. Une récente étude présentée lors de la 52e réunion annuelle de la Société européenne de gastroentérologie, d’hépatologie et de nutrition pédiatrique suggère un lien entre une consommation élevée de fibres chez la femme enceinte et une incidence moindre de la maladie coeliaque chez sa progéniture. Détails.

Lire aussi : Pourquoi il faut mettre chaque jour les fibres au menu

L’étude

Des chercheurs norvégiens ont observé la survenue de maladie coeliaque chez 88 000 enfants nés entre 1999 et 2009. Ils ont ensuite évalué les apports en fibres et en gluten des mamans lors de leur grossesse. Il semble que les enfants des femmes qui consomment le plus de fibres (plus de 45 g par jour) aient un risque réduit de 34 % de développer une maladie coeliaque que les enfants de celles qui en consomment le moins (moins de 19 g par jour).

Comme l’énonce clairement le Dr Ketil Størdal, auteur principal de l’étude,“À l’heure actuelle, il existe très peu de données sur l’association entre l’apport en fibres ou en gluten de la mère pendant la grossesse et le risque de maladie coeliaque chez les enfants. Il s’agit de la première étude sur l’apport en fibres de la mère, nous ne pouvons donc pas encore recommander de mesures diététiques spécifiques pendant la grossesse pour prévenir la maladie coeliaque. Actuellement, nous évaluons si l’apport en fibres de la mère pourrait avoir un impact sur la flore intestinale des enfants. Ce serait l’un des moyens possibles d’expliquer ces résultats.”

En somme, il faudra attendre la production d’autres résutats similaires et l’émergence d’une potentielle relation de cause à effet afin de conclure à l’utilité d’augmenter la ration en fibres de la femme enceinte dans un but préventif.

Lire aussi : Intolérance au gluten : qu’est-ce qui provoque la maladie cœliaque ? (abonnés)

En pratique

Que vous soyez enceinte ou non, augmenter votre apport en fibres doucement mais sûrement, surtout via la consommation de fruits et légumes, est une bonne chose pour votre santé. Outre les fruits et légumes, les meilleures sources de fibres sont les céréales complètes, les légumineuses (lentilles, haricots secs, fèves, pois chiches…) et les oléagineux (graines de lin, amandes, noix….). Afin de profiter au mieux de leur potentiel santé, privilégiez la consommation d’aliments bruts (ou peu transformés).

Lire aussi : Régime cétogène : les meilleures sources de fibres


Partagez :