Utiliser des machines ou applications qui transmettent des bruits ambiants peut aider certaines personnes à mieux dormir. Mais aucune étude définitive n’a encore été menée à ce sujet, et les experts mettent en garde contre une forme éventuelle de dépendance (inoffensive).

Les appareils à bruit blanc sont-ils toujours efficaces ? © iStock

Les personnes qui recherchent une aide non médicamenteuse au sommeil se tournent souvent vers les appareils à bruit blanc. Il peut s’agir d’une machine spécifique, ou simplement d’un ventilateur, d’une application pour smartphone ou tout autre objet capable de produire un bruit régulier. La couverture sonore peut sauver le sommeil des personnes qui vivent dans des lieux bruyants.

Elle peut être également utile aux personnes ayant du mal à dormir dans un silence total, et aux dormeurs au sommeil léger, qui sursautent au moindre craquement ou bruit de fond. Il n’existe d’ailleurs pas que des appareils à bruit blanc, mais aussi à bruit rose ou à bruit brun, dont les fréquences et les propriétés acoustiques sont légèrement différentes. Mais tous ces types de bruits sont-ils vraiment efficaces ? Qu’en pensent les experts ?

Trouver le bon son

Bien que les entreprises qui produisent et commercialisent les appareils à bruit citent les quelques études réalisées à ce sujet, ces recherches restent préliminaires, rappelle le site du Time. Aucun financement n’a encore été trouvé pour réaliser une étude définitive. Pour le moment, les différents types de bruit et leurs effets sur le sommeil n’ont pas été comparés. D’après les recherches existantes, le type de son optimal pour le sommeil se résume à une préférence personnelle.

Les spécialistes mettent également en garde contre une forme de dépendance psychologique, quoique relativement inoffensive. Biologiquement, nous n’avons pas besoin de son pour dormir. En utilisant une sorte de “béquille” en soutien de notre sommeil, nous risquons de nous y habituer au point de ne plus pouvoir nous en passer. Si le bruit de fond ou le silence ne vous empêchent pas de dormir, il est donc inutile de s’imposer un bruit blanc, rose ou brun tous les soirs.

Dernier conseil : parmi tous les bruits, évitez la télévision allumée pendant la nuit. Qu’un dormeur sensible au bruit préfère un ventilateur, une machine à sons ou une application de sons naturels, l’important est que le bruit ambiant soit prévisible et constant.

À lire aussi


Partagez :