Pourquoi c’est important

Les athlètes qui réalisent des épreuves longues d’endurance, comme un marathon par exemple, souffrent souvent des symptômes gastro-intestinaux. Les études précédentes montrent que 4 à 27% des coureurs rapportent des troubles digestifs pendant une course d’endurance type marathon. Or, ces troubles gastro-intestinaux ont un impact sur les performances sportives et peuvent même conduire à l’abandon de la course.  Une nouvelle étude parue dans la revue European Journal of Applied Physiology a évalué l’effet d’une supplémentation en probiotiques sur les symptômes gastro-intestinaux de coureurs d’endurance.

L’étude

Les chercheurs ont recruté 24 coureurs qui ont pris soit une supplémentation de probiotiques (un mélange de Lactobacillus acidophilus, Bifidobacterium bifidum et Bifidobacterium animalis subs p. Lactis), soit un placebo pendant 28 jours avant un marathon. Les symptômes gastro-intestinaux ont été surveillés pendant la supplémentation (période d’entraînement) et pendant la course.

Les résultats montrent que pour le groupe prenant des probiotiques, l’incidence des symptômes gastro-intestinaux est plus faible au cours de la 3e et la 4e semaines de supplémentation que pendant la 1ère et la 2e semaines. Les chercheurs n’ont en revanche pas observé ces résultats pour le groupe sous placebo. Pendant le marathon, la sévérité des symptômes gastro-intestinaux au cours du dernier tiers de la course était significativement plus faible pour le groupe « probiotiques ». Les coureurs ayant pris des probiotiques ont également moins réduit leur vitesse de course entre le début et la fin du marathon, ils ont donc mieux maintenu leurs performances.

Les chercheurs expliquent que les probiotiques pourraient augmenter l’absorption des glucides pendant l’exercice. D’autres études ont montré que les probiotiques offriraient une protection contre les dommages causés aux parois des cellules intestinales pendant l’exercice. Les probiotiques protègent également du stress et de l’anxiété. Il faudrait confirmer ces conclusions avec d’autres travaux avant de pouvoir conseiller la prise de probiotiques aux coureurs.

En pratique

Les sports d’endurance (course, trail, marathon, ultra-trail, iron man, etc) nécessitent un entraînement digestif (s’entraîner juste après le repas, augmenter progressivement la ration de glucides sous forme liquide pendant l’entraînement) pour éviter les troubles gastro-intestinaux qui peuvent être à l’origine d’une diminution des performances. Cette nouvelle étude suggère que les probiotiques peuvent également aider.

Dans Ultra performance, le Dr Kuhn explique sa stratégie d’entraînement digestif qui l’a aidé à améliorer ses performances en ironman et à se débarrasser de ses problèmes digestifs en course.


Partagez :