Ce n’est pas parce que les maladies ont l’air particulièrement désagréables qu’elles se propagent toutes entre les êtres humains. Certaines maladies bactériennes et virales sont contagieuses, tandis que d’autres ne dépendent que de l’environnement ou d’un dysfonctionnement du système immunitaire.

3 maladies qui ne sont pas (forcément) contagieuses © iStock

Les symptômes visibles des maladies contagieuses et non contagieuses peuvent sembler identiques, mais le mode de transmission dépend de la maladie. Il n’y a pas une seule relation entre la cause d’une infection et sa contagiosité. Il existe des maladies bactériennes qui sont contagieuses et d’autres qui ne le sont pas. Même constat pour les virus.

Pas facile de savoir si une toux, une affection de la peau ou une infection peuvent circuler d’un organisme à un autre lorsqu’on est pas un·e professionnel·le de santé. Si la prudence est toujours de mise, ainsi que les précautions comme la vaccination et l’hygiène des mains, vous pouvez souffler si un membre de votre entourage souffre de cette maladie :

La pneumonie

Attention, premier piège. La contagion de la pneumonie dépend de sa cause. S’il s’agit d’une pneumonie fongique, qui se contracte via l’environnement, ou d’une pneumonie par aspiration, qui survient lorsque des aliments ou des liquides sont inhalés dans les poumons, vous ne risquez rien. Mais les pneumonies bactériennes et virales, qui sont en cause dans la plupart des cas, sont effectivement contagieuses. Deuxième piège : le micro-organisme responsable de la maladie peut se déplacer d’une personne à l’autre sans forcément provoquer les mêmes symptômes.

Le psoriasis

Cette maladie auto-immune dans laquelle le système immunitaire attaque la peau n’a rien à voir avec des germes ou des bactéries. Elle n’est pas causée par un micro-organisme qui peut se transmettre d’une personne à l’autre. Son aspect peu esthétique est lié à des plaques cutanées rouges et des écailles blanches qui se créent lorsque le corps accumule trop rapidement des nouvelles cellules cutanées.

Le paludisme

Cette maladie infectieuse potentiellement mortelle ne se transmet pas d’une personne à l’autre. Elle s’attrape par des moustiques. Lorsqu’ils piquent, ils libèrent les parasites du paludisme dans le système sanguin, provoquant des symptômes comme de la fièvre, des problèmes gastro-intestinaux et la jaunisse. Attention toutefois, car le paludisme infecte les globules rouges, ce qui signifie que vous pourriez l’attraper par une transfusion sanguine, en partageant une aiguille infectée, ou pendant la grossesse ou l’accouchement.

À lire aussi


Partagez :