Pourquoi c’est important

La douleur et le stress sont des symptômes de plus en plus courants et chroniques dans nos sociétés modernes. Parmi les réponses contre la douleur, on retrouve les médicaments anti-inflammatoires. Les problèmes de ces médicaments sont multiples : effets secondaires à long terme, dépendance, action sur la conséquence et non sur la cause du phénomène, etc. Et de même, contre le stress, bêta-bloquants ou anxiolytiques ne représentent pas de solutions à long terme.

Il faut donc trouver des alternatives. Si la méditation est de plus en plus étudiée et utilisée, la musicothérapie pourrait aussi offrir une réponse adaptée en fonction du degré d’intensité de la douleur ou du stress ressenti, selon une récente étude parue dans The Journal Of Musicotherapy

Lire aussi : Les effets indésirables des médicaments anti-inflammatoires (abonnés)

L’étude

Le but de cette étude était de mesurer l’efficacité de la musicothérapie (relaxation assistée par la musique, écoute thérapeutique / demandes musicales, divertissement musical, écriture de chansons et chant thérapeutique) dans le service des urgences d’un hôpital de l’Ohio, aux Etats-Unis.

Les expérimentateurs ont formulé plusieurs hypothèses concernant le groupe qui recevrait la thérapie musciale comparé au groupe contrôle : 

  • Des scores plus élevés au questionnaire de gestion de la douleur 
  • Des scores plus élevés quant à la recommandation du service des urgences 
  • Des scores plus élevés concernant l’empathie et la bienveillance des soignants 
  • Des scores moins élevés du stress et de la douleur après l’intervention 

Afin de tester leurs hypothèses, ils ont donc soumis 90 patients à de la musicothérapie et les ont comparé à 90 patients servant de contrôles. Ils ont remarqué que les affirmations concernant la gestion et la diminution de la douleur et du stress semblaient se vérifier. Néanmoins, cette étude comporte quelques limites, comme le fait que les patients du groupe musicothérapie en étaient demandeurs tandis que le groupe contrôle l’avaient refusée. De plus, il n’y a eu aucune analyse de biomarqueur du stress et de la douleur. Seulement des questionnaires de ressentis via des échelles standardisées. Affaire à suivre, donc.

Lire aussi : Musique et santé : quelle playlist pour le cœur, le sport, la concentration ?

En pratique

Si la science a encore du mal à mesurer l’efficacité réelle de la musicothérapie, nous avons tous déjà fait l’expérience des effets divers et variés de la musique sur notre corps et notre psychée. 

Si vous êtes stressé(e), angoissé(e), anxieux(se) ou bien si vous souffrez de douleurs chroniques vous pouvez essayer de coupler méditation et musicothérapie et voir si vous vous sentez mieux après. Vous n’avez rien à perdre à essayer.

Bien entendu, la musicothérapie ne se substitue en aucun cas à des traitements médicaux nécessaires. Si des symptômes inquiétants persistent, parlez-en à votre médecin.

Lire aussi : 5 stratégies antidouleur naturelles qui marchent (abonnés)


Partagez :