Pourquoi c’est important

La glucosamine – parfois associée à la chondroïtine – est un complément alimentaire couramment utilisé pour soulager l’arthrose et les douleurs articulaires. Cependant toutes les études n’ont pas démontré de bénéfices dans cette indication. Alors que l’efficacité de la glucosamine sur les douleurs articulaires continue de faire débat, une nouvelle étude parue dans la revue BMJ suggère que ce complément alimentaire pourrait jouer un rôle dans la prévention des maladies cardiovasculaires et la réduction de la mortalité. 

L’étude

Les chercheurs ont utilisé les données concernant 466 039 participants ne souffrant au départ d’aucune maladie cardiovasculaire. Ils ont analysé leur consommation de compléments alimentaires y compris la glucosamine. Puis, sur une période de 7 ans, ils ont regardé les évènements cardiovasculaires : maladies coronariennes, AVC et évènements cardiovasculaires ayant abouti à un décès.

Parmi les participants, 19,3% ont déclaré prendre un complément de glucosamine. Les résultats montrent que prendre des suppléments de glucosamine régulièrement est associé à une diminution de 15% du risque cardiovasculaire global et de 9, 18 et 22% du risque d’AVC, de maladie coronarienne et de décès, respectivement, par rapport au fait de ne pas en prendre. L’association entre la prise de glucosamine et la diminution du risque de maladie coronarienne est encore plus forte chez les fumeurs : prendre le complément alimentaire diminue le risque de 37%.

Plusieurs mécanismes peuvent expliquer ces résultats :

  • La glucosamine permet de diminuer le niveau de protéine C-réactive, associée à l’inflammation. Cela expliquerait les meilleurs résultats obtenus chez les fumeurs qui ont un niveau d’inflammation plus élevé.
  • Certaines données suggèrent également que la glucosamine pourrait « imiter » un régime pauvre en glucides, bénéfique pour la santé cardiovasculaire.

En pratique

Il s’agit d’une étude d’observation, aucun lien de cause à effet ne peut donc être établi. Des essais cliniques devront être menés pour confirmer ces résultats. Par ailleurs, les chercheurs n’ont pas donné de recommandations sur la dose, la durée et les éventuels effets secondaires. Dans le cas de l’arthrose, les recommandations sont de 1500 mg par jour en 2 ou 3 prises au cours des repas. 

Il faut garder à l’esprit, qu’avant tout, pour diminuer le risque cardiovasculaire, il faut adopter une alimentation saine à base de fruits et légumes, légumineuses, poissons (comme le régime méditerranéen) et limiter les viandes rouges et les produits sucrés et ultra-transformés. Et n’oubliez pas de pratiquer une activité physique régulière !

A lire : Prévenir l’infarctus et l’accident vasculaire cérébral du Dr de Lorgeril


Partagez :