Une fracture peut être particulièrement difficile à soigner chez les personnes âgées. Heureusement, il existe des moyens de prévention qui permettent de renforcer le corps et limiter les risques, ainsi que des techniques qui facilitent la convalescence.

Gérer les fractures osseuses chez les seniors © iStock

Lorsque les enfants ou les jeunes adultes se fracturent un os, ils peuvent espérer une guérison complète au bout de quelques semaines ou mois. Ils retrouveront ensuite la même mobilité qu’avant l’accident. Pour les personnes âgées, l’enjeu est différent. Heureusement, vous pouvez prendre des mesures avant et après une fracture, pour limiter les risques ou faciliter le processus de guérison.

La prévention

Il est préférable de commencer à améliorer votre force et votre équilibre avant de faire une chute. Le renforcement musculaire et osseux peut non seulement vous aider à réduire les risques de tomber, mais aussi vous aider à récupérer plus facilement en cas de fracture d’un os. Pour y parvenir, il est conseillé de travailler les muscles grâce à des exercices comme l’haltérophilie, la marche ou la course à pied.

Il est également nécessaire de surveiller les risques d’ostéoporose en demandant conseil à votre médecin traitant. Enfin, vous pouvez veiller à la prévention des chutes en éliminant les dangers dans votre espace de vie. Il peut s’agir, par exemple, de se débarrasser des tapis, ainsi que de tout ce qui peut traîner par terre. Un examen régulier de la vue peut aussi vous aider.

La guérison

Vous avez cassé un de vos os ? Pas de panique, de nombreuses personnes âgées se rétablissent complètement, rappelle le site Consumer Reports. Néanmoins, il est utile de connaître quelques astuces efficaces.

En premier lieu, n’oubliez pas d’agir rapidement. Certaines fractures comme celles du crâne, du cou, du dos, de la hanche, du bassin et du haut de la jambe justifient un appel aux urgences. Vous devriez également appeler les services d’urgence si vous ou une personne blessée perdez connaissance, si elle saigne abondamment, si un os a percé la peau ou si une partie de la peau sous l’articulation blessée est devenue bleue, moite, froide ou pâle. Certaines fractures ne nécessitent pas de visite aux urgences, mais une évaluation par un médecin traitant reste importante.

Une fois la période d’urgence dépassée, l’activité physique est essentielle pour une bonne convalescence. Votre médecin pourra vous indiquer les exercices les plus adaptés. Une alimentation équilibrée est également essentielle pour aider vos os à guérir. Si vous songez à quitter la cigarette, ce moment est particulièrement propice, car le tabagisme retarde la guérison des fractures. Et n’oubliez surtout pas de demander de l’aide à votre entourage pour les activités quotidiennes.

À lire aussi


Partagez :