Un état d’anxiété élevé et constant ne devrait pas être ignoré, peu importe qu’il agisse ou non sur la tension artérielle. Les chercheurs ne savent pas encore expliquer s’il existe un lien entre ces deux facteurs, mais l’anxiété chronique est certainement néfaste pour l’équilibre physique et mental.

L'anxiété peut-elle causer l'hypertension artérielle ? © iStock

L’anxiété fait partie de notre quotidien. Nous pouvons la ressentir lorsque nous sommes coincés dans les embouteillés, harcelés au travail, ou inquiets pours notre famille et nos finances. Et il ne fait aucun doute qu’elle peut augmenter notre tension artérielle, du moins à court terme. En effet, quand quelque chose nous rend anxieux, le système nerveux sympathique déclenche une réaction de combat ou de fuite qui augmente la fréquence cardiaque, et par conséquence la tension artérielle.

Ressentir un peu de stress ou d’anxiété peut être bénéfique et nous motiver dans notre vie. Mais elle doit être compensée par l’activité du système nerveux parasympathique qui nous aide à nous détendre. Cet équilibre est d’ailleurs essentiel pour la santé cardiaque. Les personnes qui souffrent d’anxiété chronique subissent des changements au niveau du système immunitaire, des vaisseaux sanguins et des plaquettes qui contribuent aux maladies cardiaques, rappelle le Time.

Trouver la cause à effet

Mais si les recherches scientifiques confirment ce lien, elles ont du mal à y voir très clair. D’après une étude de 2015, des niveaux d’anxiété élevés sur une longue période ferait monter la tension artérielle. Mais une grande partie des preuves scientifiques trouvées étaient incohérentes ou non concluantes, précisaient les auteurs. Certaines recherches contradictoires ont même révélé que l’anxiété serait associée à un risque légèrement plus faible d’hypertension. D’autres ont prouvé que, chez les personnes atteintes d’une maladie cardiaque, l’anxiété est associée à une mortalité accrue.

La difficulté réside dans l’établissement d’une relation de cause à effet univoque entre l’anxiété et l’hypertension artérielle. Demandez à une personne d’improviser un discours en public, et son rythme cardiaque va s’accélérer. Cependant, il est plus difficile de savoir si l’anxiété contribue au développement d’une hypertension. Si vous avez l’impression de vous inquiéter trop souvent et que votre anxiété nuit à votre sommeil, votre humeur et vos relations, il se pourrait donc que vos risques d’hypertension et de troubles cardiaques soient plus élevés.  

Parlez-en à votre médecin. Il existe plusieurs façons d’y faire face, de la méditation, à la relaxation, voire aux médicaments. Que l’anxiété chronique contribue ou non à l’hypertension, sa gestion est un aspect important du maintien d’une bonne qualité de vie.

À lire aussi


Partagez :