Pas besoin de pulvériser des litres de produits toxiques sur votre pelouse pour vous débarrasser des tiques. Quelques astuces naturelles permettent d’éloigner et d’éliminer ces acariens, et protéger ainsi tous les membres de votre famille, animaux compris.

Eliminer les tiques du jardin sans pesticides © iStock

Les tiques sont des acariens parasites pouvant mordre à chaque stade de leur développement. Elles se nourrissent du sang de leurs hôtes, et par la même occasion peuvent transmettre de multiples virus et bactéries responsables de pathologies comme la maladie de Lyme, les encéphalites, ou encore les fièvres hémorragiques. Elles se cachent habituellement dans les zones boisées et humides, mais aussi dans les herbes hautes des jardins.

De nombreuses personnes optent pour une pulvérisation de pesticides sur l’ensemble de leur jardin pour ressentir un faux sentiment de sécurité. Cette technique est à la fois inefficace et potentiellement dangereuse, rappelle le site Consumer Reports. Suivez ces cinq étapes pour protéger efficacement votre jardin.

1. Tondre la pelouse

Les tiques à pattes noires, celles qui transmettent la maladie de Lyme, n’aiment pas les environnements secs et chauds. Plus l’herbe est haute, plus l’environnement est frais, car les brins d’herbe créent de l’ombre. Laisser pousser votre pelouse dans une région riche en tiques est donc une mauvaise idée.

2. Utiliser du paillis

De nombreuses variétés de tiques préfèrent le sous-bois dense à la pelouse ouverte. Ainsi, les zones boisées adjacentes à votre propriété peuvent devenir des foyers de tiques. En créant une barrière à base de paillis, vous fabriquez une limite physique sèche et chaude que les tiques ne peuvent tolérer, et vous proposez un rappel visuel aux membres de votre foyer, pour les inviter à faire attention une fois franchi ce périmètre.

3. Tailler les mauvaises herbes

Les tiques aiment grimper au sommet des grands brins d’herbe. En gardant vos haies bien taillées, et en éliminant les mauvaises herbes du jardin, vous minimisez ce risque. Les tiques auront ainsi plus de difficultés à s’accrocher à vous ou aux membres de votre famille, y compris les animaux.

4. Éliminer l’habitat des tiques

Ramasser l’herbe coupée ainsi que les feuilles tombées permet de réduire le nombre d’endroits propices aux tiques. Vous pouvez recycler ces restes de feuilles et d’herbe dans un compost ou dans un tas, si possible loin de la maison.

5. Une approche ciblée

Au lieu de traiter l’herbe de votre jardin, privilégiez des produits qui traitent la fourrure des souris. En effet, ces rongeurs jouent un rôle important dans le cycle de transmission de la maladie de Lyme. Il existe des tubes en carton remplis de coton imbibé d’une substance anti-tiques. Les souris ramassent le coton et le ramènent dans leur nid. Le produit anti-tiques se mélange à l’huile de leur fourrure, tuant les tiques qui tentent de s’y fixer, sans blesser la souris.

À lire aussi


Partagez :