Pourquoi c’est important

Parfois, les personnes qui suivent un régime amincissant s’autorisent un « jour de triche » (ou cheat day), au cours duquel elles se donnent le droit de manger selon leurs désirs. Cette possibilité de craquer de temps en temps peut aider certaines personnes à poursuivre un régime, quand la motivation flanche. Mais peut-on se permettre ce comportement lors d’une diète cétogène ?

Un régime cétogène consiste à manger des aliments riches en graisses, avec un apport modéré en protéines, mais très peu de glucides. Le corps passe alors en état de cétose, ce qui oblige l’organisme à puiser dans ses réserves de graisses. Ce régime peut être efficace pour perdre du poids mais aussi pour lutter contre certaines maladies comme le diabète de type 2.

Pour tout savoir sur le régime cétogène, consultez notre dossier

Ce que montre l’étude

Dans cette petite étude, les chercheurs de l’université de Colombie-Britannique au Canada ont voulu savoir comment réagissait l’organisme en cas de prise soudaine de sucre lors d’une diète cétogène. Les auteurs ont recruté neuf jeunes hommes en bonne santé. Ils ont dû suivre un régime cétogène avec 70 % de graisses, 20 % de protéines et 10 % de glucides, pendant sept jours. Avant et après cette période, ils ont bu une solution avec 75 g de glucose. Par comparaison, on peut trouver 75 g de glucides dans l’équivalent d’une grande bouteille de soda, d’un plat de 300 g de pâtes ou bien de 150 g d’une baguette de pain.

D’après les résultats de cette étude parue dans la revue Nutrients, une dose de 75 g de glucides risque d’endommager les vaisseaux sanguins. Cody Durrer, principal auteur de cette recherche, explique  : « À l’origine, nous recherchions une réaction inflammatoire ou une tolérance réduite à la glycémie. » Mais surprise : « Ce que nous avons découvert à la place, ce sont des biomarqueurs dans le sang qui suggèrent que les parois des vaisseaux ont été endommagées par le pic soudain de glucose. »

Jonathan Little, également auteur de ces travaux, a alerté sur les conséquences d’un cheat day : « Même s’il s’agissait de jeunes hommes en bonne santé, lorsque nous avons examiné la santé de leurs vaisseaux sanguins après avoir bu la boisson au glucose, les résultats semblaient provenir d’une personne ayant une santé cardiovasculaire médiocre. »

Le problème est donc que, si vous suivez une diète cétogène, et que vous prenez brutalement une quantité importante de glucose, vous risquez d’annuler certains des effets positifs de ce régime sur les vaisseaux. En d’autres termes, le régime cétogène ne peut pas se pratiquer six jours sur sept ou cinq jours sur sept, avec une pause le week-end, comme d’autres régimes…

Notons toutefois que 7 jours de régime cétogène ne suffisent pas pour que le corps soit céto-adapté, c’est-à-dire qu’il fonctionne vraiment en brûlant des cétones et des graisses à la place du glucose, voie métabolique qui lui confère ses propriétés thérapeutiques. Par ailleurs absorber en une fois 75 g de glucose pur ne correspond pas à ce mangerait quelqu’un dans des conditions réelles. Pour certains chercheurs, une fois le corps céto-adapté, il est possible de manger un peu plus de glucides (évidemment pas une pizza assortie d’un soda) sans sortir de l’état protecteur, ou de compenser les “écarts” avec des jeûnes intermittents. Mais de part sa nature même le régime cétogène n’autorise pas de “jour de triche” ou même de “repas de triche”. 

En pratique

La diète cétogène, d’abord utilisée dans le traitement de l’épilepsie, connaît un regain d’intérêt pour contrer différentes pathologies, comme le diabète, mais aussi les maladies neurodégénératives et le  cancer. Pour ces maladies, il vaut mieux être conseillé par un professionnel de santé pour la mise en place du régime, et surtout ne pas chercher à tricher. Mais si vous souhaitez utiliser ce régime pour mincir, tout en souhaitant garder des opportunités de manger comme les autres, oubliez. Passez plutôt à un régime low carb (moins contraignant côté glucides) ou à index glycémique bas.

Pour bien démarrer avec ce régime, suivez les conseils de notre Kit de démarrage du régime cétogène (abonnés)

Des livres pour aller plus loin : Le grand livre de l’alimentation cétogène et La vie en mode céto


Partagez :