Quand le cerveau a compensé une baisse de l’audition pendant de nombreuses années, il peut avoir besoin d’une période d’adaptation lorsqu’on franchit le cap de l’aide auditive. Apprenez à faciliter cette phase grâce à quelques gestes et réflexes utiles.

Comment s'habituer aux aides auditives © iStock

Quand vous sortez du cinéma en plein jour, la lumière vous éblouit, et vous avez envie de protéger vos yeux. Avoir un appareil auditif pour la première fois rappelle cette sensation. Si votre organisme et votre cerveau se sont adaptés pendant longtemps à la perte auditive, le retour des bruits et des sons peut les bousculer. Il n’est donc pas surprenant qu’une période d’adaptation soit nécessaire pour s’habituer à une nouvelle façon de percevoir ce qui nous entoure. Voici quelques conseils pour faciliter cette transition.

Bien ajuster

La première étape consiste à s’assurer que les aides auditives s’adaptent correctement à vos oreilles. Votre audioprothésiste devrait vous aider à la réaliser. Des appareils bien ajustés sont non seulement plus confortables à porter, mais également plus efficaces. Même s’il est normal de ressentir une sensation de légère gêne pendant quelque temps, il ne devrait pas y avoir de douleur.

Avant de rentrer chez vous, vous devez également savoir comment mettre correctement les aides par vous-même. Sur certains appareils, vous pouvez ressentir un sifflement désagréable si vous n’avez pas placé l’appareil correctement. Ne rentrez pas chez vous sans avoir retiré et remplacé au moins deux fois votre prothèse auditive.

Les nouveaux sons

Vous allez devoir vous habituer à entendre des sons que vous n’avez peut-être pas entendus depuis des années. Soyez vigilant·e par rapport au réglage de l’amplification sonore afin qu’elle soit appropriée. Dans certains cas, l’appareil peut être réglé sur un volume très bas, puis augmenter au fur et à mesure que l’oreille le permet. Certaines aides auditives peuvent être programmées pour s’amplifier lentement sur une période de plusieurs semaines jusqu’à ce que vous atteigniez votre objectif.

Lorsque vous commencez à utiliser ces appareils, sachez qu’il est normal que les sons semblent non seulement trop forts, mais aussi trop aigus. L’exposition constante est la seule façon pour votre cerveau de s’adapter. Portez donc vos aides auditives pendant toutes vos heures d’éveil dès le début. Mais laissez vos oreilles se reposer en évitant les lieux trop bruyants, qui risquent de vous fatiguer. 

Demander de l’aide

Normalement, vous aurez un rendez-vous pour affiner les réglages de votre appareil et l’ajuster au bout de plusieurs semaines après la pose initiale. Mais si vous avez du mal à gérer avec le volume des sons, à tel point que vous ne pouvez pas laisser vos prothèses en place pour une journée complète, demandez à avancer votre rendez-vous.  Il en va de même pour un appareil qui cause beaucoup d’inconfort physique. On ne peut pas s’habituer à quelque chose qu’on ne peut pas tolérer.

Des attentes réalistes

La plupart des personnes malentendantes ont subi des dommages à leur système auditif. Il est donc important de comprendre qu’une aide auditive bien réglée apporte une amélioration et du confort, mais qu’elle ne pourra pas rétablir l’audition à 100%. Le but de l’appareil est de vous aider, d’amplifier le son et de rendre la parole plus facile à comprendre. Mais dans certains cas, rappelle le site Consumer Reports, vous devrez peut-être demander à vos interlocuteurs de parler plus lentement.

À lire aussi


Partagez :