L’intestin a une foule d’effets sur notre santé mentale et physique, et sur les risques de maladies comme le cancer, l’obésité, le diabète, ou encore la dépression. Mais nous pouvons agir activement pour faire en sorte que notre microbiome intestinal reste équilibré, varié et en bonne santé.

Tout savoir sur la santé intestinale © iStock

Le système digestif déplace les aliments de la bouche à l’estomac, les transforme en nutriments absorbables et en énergie stockée, et transporte les déchets hors du corps. Il est donc indispensable à notre survie. Mais ces dernières années, les scientifiques ont découvert que l’intestin a un rôle encore plus complexe qu’on ne l’avait imaginé. Il est lié à de nombreux aspects de la santé qui n’ont apparemment rien à voir avec la digestion, de l’immunité au stress émotionnel en passant par les maladies chroniques.

La recherche sur le microbiome en est encore à ses débuts, indique le Time. Mais des études ont déjà montré que certains environnements, aliments et comportements peuvent influencer la santé intestinale, pour le meilleur ou pour le pire.

Pourquoi c’est important ?

Chaque microbiome est unique, mais il y a quelques généralités sur ce qui est sain et ce qui ne l’est pas. Chez les personnes en bonne santé, les organismes vivant dans l’intestin sont variés. Chez une personne en mauvaise santé, il y a beaucoup moins de diversité. Les scientifiques ne savent pas avec certitude si les bactéries influencent le risque de maladie ou si les maladies existantes influencent les bactéries intestinales. Très probablement, les deux sont vrais.

Certaines bactéries combattent l’inflammation, tandis que d’autres la favorisent. Lorsque l’intestin fonctionne comme il se doit, ces deux types de bactéries travaillent ensemble, mais quand l’équilibre est brisé, les bactéries inflammatoires prennent le dessus. Et les effets sur la santé sont aussi graves que variés : diminution de la fonction immunitaire, risque accru d’asthme, d’allergies, d’obésité, de diabète, de maladies cardiovasculaires, de sclérose en plaques et de certaines cancers. La santé intestinale a même été liée à l’anxiété et à la dépression, ainsi qu’à des troubles neurologiques comme la schizophrénie et la démence.

Qu’est-ce qui affecte la santé intestinale ?

La nourriture joue évidemment un rôle dans la composition bactérienne de votre intestin, mais il en va de même pour beaucoup d’autres facteurs. Des études ont prouvé qu’une naissance par voie vaginale et l’allaitement maternel favorisent un microbiome diversifié et en bonne santé. Une exposition accrue aux germes et aux bactéries, dans des limites raisonnables, peut également renforcer nos microbiomes.

La recherche en est encore à ses débuts, mais le microbiome et l’état mental d’une personne semblent pouvoir s’influencer mutuellement dans une certaine mesure. Et enfin, les médicaments, notamment les antibiotiques, peuvent affecter notre intestin.

Comment peut-on prendre soin de son intestin ?

Les ballonnements, les gaz, la diarrhée, les douleurs à l’estomac ou les nausées sont tous des signes assez directs d’un déséquilibre intestinal. Ces déséquilibres se résorbent souvent d’eux-mêmes au bout de quelques jours, mais s’ils deviennent chroniques, ils peuvent nécessiter un diagnostic et un traitement médical.

Mais vous n’avez pas besoin de savoir ce qui se passe exactement dans votre intestin 24h/24. Une alimentation équilibrée, une bonne hydratation, de l’exercice régulier et un sommeil de qualité sont la clé d’une bonne santé générale, et intestinale. Les mêmes habitudes qui sont mauvaises pour le cœur, les poumons et le cerveau, comme le tabagisme, l’excès d’alcool et une surmédicalisation peuvent nuire au microbiome.

À lire aussi


Partagez :