Pourquoi c’est important 

Lorsqu’on suit un régime cétogène, l’objectif est généralement de mettre son organisme en état de cétose. La cétose est un état physiologique où le corps se sert principalement des corps cétoniques (principalement l’acétoacétate et le β-hydroxybutyrate) et des graisses comme carburants alternatifs au glucose.

Les TCM sont connus pour favoriser cet état. Cependant, on ne sait pas bien, parmi ces TCM, lesquels sont les plus susceptibles d’accroître la “réponse cétonique”. Une équipe de chercheurs a voulu répondre à cette question.

L’étude

Cette étude vient d’être acceptée (encore provisoirement) dans la revue Frontiers in Nutrition.

Afin d’évaluer la relation entre les variations plasmatiques des corps cétoniques et des AGM après l’ingestion de TCM, des scientifiques canadiens ont recruté des participants en bonne santé et les ont soumis à un protocole “métabolique” durant une journée : 

  • Consommer 20 ml d’un seul TCM avec le petit déjeuner.
  • Consommer 20 ml d’une solution avec plusieurs TCM, 4 h plus tard, sans repas d’accompagnement.

Résultats : La cétonémie était beaucoup plus importante après l’ingestion de tricaprylin (un TCM précurseur de l’acide octanoïque ou caprylique qui compte 8 atomes de carbone, écrit C:8) qu’après l’ingestion de tricaprin (un TCM précurseur de l’acide caprique qui compte 10 atomes de carbone, écrit C:10) et de trilaurin (un TCM précurseur de l’acide laurique qui lui compte 12 atomes de carbone, écrit C:12). 

Le niveau des cétones était également accru si aucun repas n’était consommé en même temps (sauf avec le trilaurin pur). Cependant, la concertation plasmatique des AGM n’était pas affectée par la présence d’un repas. 

Les auteurs concluent naturellement à un effet plus important du tricaprylin (C:8) sur le taux de cétones par rapport aux autres TCM.

En pratique 

Si vous souhaitez produire plus de corps cétoniques pour optimiser votre diète cétogène, il est conseillé de consommer des TCM en mangeant par exemple du beurre, du lait de chèvre et surtout, de l’huile de coco, qui à elle seule renferme plus de 60 % de TCM. Cependant, elle contient en majorité des TCM C:12 et très peu de C:8 (moins de 5% de ses TCM), ce qui fait dire aux chercheurs de cette étude que les effets bénéfiques de cette huile ne viennent peut-être pas du fait qu’elle augmente significativement le niveau de cétones.

Les TCM existent aussi sous forme de compléments alimentaires, plus ou moins titrés en C:8, C:10 et C:12. Il vaut donc mieux privilégier ceux riches en C:8.

Quoi qu’il arrive ne changez pas votre mode d’alimentation de manière soudaine et parlez-en avant à votre médecin. N’adoptez pas un régime cétogène sans contrôle médical, surtout si vous êtes atteint(e) d’une quelconque pathologie. Dans l’idéal, indépendamment de votre état de santé, faites-vous suivre par un(e) professionnel(le) de la nutrition si vous comptez adopter ce type d’alimentation.


Partagez :