Pourquoi c’est important 

Quand on fait du sport, on souhaite généralement améliorer sa santé mais pas uniquement : les performances sportives font aussi partie des choses qu’un athlète a envie de voir progresser avec le temps. On sait qu’une bonne alimentation, variée et équilibrée est nécessaire afin d’optimiser sa forme et ses performances, notamment grâce à des effets antioxydants, anti-inflammatoires et alcalinisants. Mais cela se vérifie-t-il lors d’un protocole scientifique ?

C’est ce qu’ont voulu savoir une équipe de chercheurs en comparant l’alimentation méditerranéenne à une diète occidentale typique sur les résultats de tests de performances classiques.

Lire aussi :  5 raisons d’adopter le régime méditerranéen

L’étude 

Pour leur étude, les scientifiques ont recruté 11 sportif(ve)s occasionnel(le)s en bonne santé. Ils ont été séparés en deux groupes : 

  • Le premier a mangé méditerranéen (plus de végétaux, de poissons, d’oléagineux, d’huile d’olive, de céréales complètes, etc.) pendant 4 jours, a fait une pause d’une semaine puis a mangé une diète occidentale typique  (plus de graisses saturées, de céréales et d’huiles raffinés, de viande rouge, de sel, de produits laitiers, de sucres ajoutés, etc.) pendant 4 jours.
  • Le second groupe a fait exactement la même chose mais dans le sens inverse.

Chez les deux groupes, les expérimentateurs ont mesuré la performance aérobie à l’aide d’un tapis de course (5 km de distance) et la performance anaérobie grâce à un test de Wingate (un effort très intense d’une durée de 30 secondes sur un vélo), un test de saut vertical explosif et un dynamomètre de pression.

Résultats : Après avoir suivi la diète méditerranéenne, le test d’endurance était meilleur de 6 % (plus rapide) qu’après l’alimentation occidentale. Aucune différence n’a été observée concernant les tests anaérobies. 

Malheureusement, ces bénéfices disparaissent quand les volontaires reprennent une alimentation occidentale. Les auteurs concluent à la nécessité de suivre une alimentation méditerranéenne (ou qui s’en rapproche) afin de conserver de bonnes performances sur le long terme.

Lire aussi : Pourquoi les Méditerranéens ont moins de fractures

En pratique 

Le régime méditerranéen n’est pas un régime miracle. C’est certainement plus le régime occidental typique avec lequel il est comparé, qui est néfaste pour la santé globale, l’état de forme et donc les performances de l’athlète. Il n’est donc pas étonnant que le régime méditerranéen fasse mieux.

En revanche, il existe d’autres types d’alimentation qui seraient en capacité d’accroître vos performances selon le sport que vous pratiquez, comme le régime cétogène en endurance, même si les résultats restent controversés.

Néanmoins, la diète méditerranéenne reste une des alimentations les plus équilibrées et les plus bénéfiques pour la santé selon les études. C’est aussi l’alimentation (mais plus globalement un mode de vie méditerranéen, comprenant sport, vie sociale, etc.) qui a le niveau de preuves le plus élevé contre les maladies cardiovasculaires. 

Lire aussi : Le régime méditerranéen en pratique


Partagez :