De nombreux chercheurs ont essayé de comprendre la façon dont le manque de sommeil s’accumule avec le temps. D’après les derniers travaux en date, dormir longuement pendant les week-ends ne suffit pas pour compenser la perte de sommeil de la semaine.

Peut-on rattraper le sommeil perdu ? © iStock

Dormir cinq heures par nuit du lundi au vendredi, puis s’accorder deux grasses matinées le week-end permet-il de respecter nos besoins de sommeil ? Depuis plusieurs années, les scientifiques publient des études à ce sujet. Alors que la majorité répétait qu’il était impossible de rattraper le sommeil perdu, des travaux publiés en 2018 remettaient affirmaient que le fait de dormir plus pendant les week-end pourrait annuler certains des risques de santé associés au manque de sommeil de la semaine.

Mais une nouvelle étude, publiée par Current Biology et citée par le Time, fait écho aux convictions antérieures. Les chercheurs y expliquent que le repos supplémentaire de fin de semaine n’est pas suffisant pour compenser la perte de sommeil. Ils ajoutent que les avantages de la récupération pendant le week-end sont transitoires. En effet, il est impossible de penser au sommeil comme s’il s’agissait d’un compte en banque : on enlève deux heures le jeudi soir, et on les rajoute le dimanche matin. C’est un peu plus compliqué que ça.

Le secret de la sieste

D’après les recherches rapportées par le Time, une personne aurait besoin de quatre jours de repos adéquats pour compenser une heure de manque de sommeil. Il est donc mathématiquement impossible de combler une semaine de mauvais sommeil en un seul week-end. Résultat : le manque de sommeil s’accumule avec le temps. Les conséquences sont souvent de la fatigue, une perte de vigilance et d’efficacité, une perturbation de l’horloge circadienne, un décalage difficile à rattraper, une augmentation de la consommation de calories, et des risques pour la santé.

Si vous êtes épuisé dès le samedi, optez pour une sieste pendant l’après-midi plutôt qu’une longue nuit, conseillent les experts. Commencez par vous exposer autant que possible à la lumière le matin, afin de préserver un rythme biologique régulier. Puis prévoyez un petit somme d’au moins 20 minutes pendant l’après-midi, pas trop proche de l’heure du coucher. Mais le but ultime reste, bien sûr, de dormir de manière régulière et suffisante tout au long de la semaine, pour ne pas avoir de retards à rattraper.

À lire aussi


Partagez :