Les huiles essentielles (HE) sont obtenues par extraction ou distillation d’une plante et concentrent des molécules volatiles de la plante en question. En fonction de la plante d’origine, elles peuvent être avalées ou utilisées de manière externe, en massage ou à l’aide d’un diffuseur. 

Elles sont utilisées pour soigner ou prévenir diverses affections. Pour le bébé, les parents peuvent envisager à recourir aux HE contre les coliques, ou en cas d’affections respiratoires ou encore pour l’apaiser. Mais peut-on les utiliser sans risque ? 

La recommandation officielle est de ne pas utiliser les huiles essentielles chez les bébés de moins de 3 mois. Mais il existe en réalité très peu d’études chez les bébés (ce qui se comprend bien). Alors que peut-on dire de l’efficacité ou la toxicité des HE pour les bébés ?

Les huiles essentielles sans risque pour les bébés 

Si la sage-femme ou le pédiatre peuvent vous indiquer des huiles essentielles sans danger, dans la littérature scientifique, seules deux d’entres elles ont été testées chez les bébés.

L’huile essentielle de lavande 

Une étude de 2016 (1) a révélé que traiter des nourrissons avec de l’huile essentielle de lavande vraie (ou fine, Lavandula officinalis ou Lavandula angustifolia) pour la douleur associée à la prise de sang était efficace. Les nourrissons du groupe d’aromathérapie ont été apaisés plus rapidement que les nourrissons du groupe témoin, même s’il n’y avait aucune différence dans la douleur pendant la prise de sang.

Une autre étude (2) réalisée sur des nourrissons de 2 à 6 semaines a révélé que les massages à l’aide d’huile essentielle de lavande s’avérer efficace pour réduire les symptômes des coliques. 

L’huile essentielle de camomille 

Des études ont montré l’efficacité de la camomille chez les adultes pour ses vertus contre l’insomnie. 
Bien qu’il existe peu de preuves (3) chez le nourrisson, l’ajout de quelques gouttes d’huile essentielle de camomille dans un bain chaud ou dans un diffuseur permettrait de calmer et d’endormir le bébé. 

Comment utiliser ces huiles ? 

Il existe trois façons d’utiliser les huiles essentielles pour les bébés : 

  • En massage :

Pour utiliser les huiles essentielles en massage, il suffit de réchauffer quelques gouttes d’huile DILUÉE dans une huile végétale entre vos mains, puis masser délicatement le bébé en commençant par les jambes, en utilisant juste la pression qu’il faut pour faire gentiment bouger la peau. En ce qui concerne le torse et le ventre, étendre les mains vers les côtes du bébé comme si vous aplatissiez les pages d’un livre (sans la même force bien sûr), et utiliser les doigts pour réaliser des petits cercles. 

Dans quelle huile dissoudre les huiles essentielles ?

L’huile d’amande douce se trouve facilement au rayon bébé des pharmacies mais sachez que l’huile de tournesol, moins chère, est aussi utile.
Riche en acide linoléique, cette huile est bien adaptée aux peaux sensibles des bébés. Or de nombreux bébés souffrent de peau sensible et d’eczéma. Une étude (4) a montré l’amélioration de l’hydratation de la peau du bébé grâce à l’huile de tournesol. En revanche, cette même étude a montré que l’huile d’olive pouvait quant à elle aggraver les problèmes de peau des bébés. 
L’huile de calendula (souci) est aussi très bien tolérée par la peau, tout comme l’huile de coco et de pépins de raisin.

  • Dans le bain 

Mettre quelques gouttes d’huile essentielle de camomille ou de lavande diluée dans un peu de savon liquide neutre dans le bain chaud. 

  • Dans un diffuseur 

Il suffit de mettre quelques gouttes d’huile essentielle dans le diffuseur en suivant les instructions de l’appareil. Bien aérer la pièce après. A éviter chez les bébés à tendance asthmatique ou en cas de terrain familial atopique.

Les mélanges d’huiles essentielles contre les maux de bébés 

En usage empirique, et selon les pharmaciens, certaines huiles essentielles semblent efficaces contre diverses affections touchant les nourrissons. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou de votre pharmacien avant d’utiliser les huiles essentielles.

Les coliques 

Les coliques du nourrisson entraînent des pleurs intenses pendant une durée plus ou moins longue et ce, à partir des 15 jours de bébé environ (et au pire jusqu’à l’acquisition de la marche).
L’huile essentielle de lavande vraie (ou fine) peut soulager le bébé (ainsi que les parents). 
Dans un récipient, mélanger 2 gouttes d’HE de lavande dans un peu d’huile végétale d’amande douce, réchauffer le mélange entre les mains puis masser le ventre du nourrisson. 

Les poussées dentaires 

Chez certains bébés, la poussée dentaire passe inaperçue, mais d’autres ont plus de mal à faire sortir les dents de lait. Il se peut que le bébé soit irritable avec des pleurs faciles et des gencives légèrement gonflées. 
1 goutte d’HE de camomille noble directement sur la gencive peut aider à faire passer la douleur chez le nourrisson de plus de 3 mois. 

L’eczéma 

L’eczéma nommé également « dermatite atopique » se manifeste chez le bébé par une peau très sèche qui démange. 
2 gouttes d’HE de lavande aspic 2 à 3 fois par jour sur les plaques peuvent soulager l’enfant (notamment les démangeaisons). 

La gingivite 

La gingivite est une inflammation des gencives qui peut être due à la poussée dentaire chez les bébés. Pour soulager le nourrisson, mélanger dans un récipient : 

  • 1 goutte d’HE de laurier noble, 
  • 1 goutte d’HE de myrte
  • 1 goutte d’HE de lavande aspic 
  • 1 goutte d’HE de camomille noble
  • ½ c. à c. d’huile végétale de calendula

Ensuite, masser les gencives avec 2 gouttes de ce mélange 4 à 5 fois par jour pendant 3 à 4 jours. 

La candidose 

La candidose du nourrisson appelé aussi muguet est une affection due à une levure, un champignon microscopique nommé : Candida albicans
Elle se manifeste principalement dans la bouche, on peut voir la présence de tache blanches sur la langue, à l’intérieur des joues, sur le palais ou les gencives. 
Il existe un mélange d’huiles essentielles pouvant rétablir l’équilibre buccal.

ATTENTION, ce mélange doit être réalisé par le pharmacien :

  • 1 ml d’HE d’Aniba rosaeodora (bois de rose)
  • 1 ml d’HE de Laurus nobilis (laurier noble) 
  • 1 ml d’HE de Cymbopogon martinii (palmarosa) 
  • Huile végétale de calendula 

Appliquer 2 à 3 gouttes au doigt (propre bien sûr) 3 fois par jour dans la totalité de la bouche pendant 10 jours. 

La bronchiolite 

La bronchiolite est une infection virale aiguë et contagieuse qui touche les bronchioles (petites bronches) des nourrissons. On retrouve comme symptômes une toux et une respiration rapide et sifflante. Cette pathologie peut aussi être soulagée grâce aux huiles essentielles chez les bébés de plus de 3 mois (en complément d’une kiné respiratoire par exemple).
Dans un récipient, mélanger 2 gouttes d’inule odorante et 2 gouttes d’huile végétale d’amande douce, puis masser le thorax de l’enfant à l’aide de cette préparation. 

Les précautions à prendre 

Pour les bébés, il faut toujours diluer les huiles essentielles avec les huiles végétales appropriées et de préférence ne pas les utiliser avant l’âge de 3 mois. 
The National Association for Holistic Aromatherapy (NAHA, association américaine d’aromathérapie holistique) recommande de diluer les huiles à une concentration de 0.5 à 2.5%. Elle préconise également de ne pas utiliser l’huile d’olive comme diluant, car elle est potentiellement irritante pour la peau du bébé. 

Il est recommandé de ne pas donner les huiles essentielles par voie orale aux bébés. 
Certaines huiles essentielles sont à proscrire pour la peau et le bien-être du bébé, car elles sont irritantes : 

  • Thym 
  • Origan et origan compact
  • Citronnelle 
  • Écorce ou feuille de cannelle 
  • Cumin
  • Verveine 
  • Clou de girofle

Il faut veiller à tenir éloigner les huiles essentielles des voies respiratoires des bébés. On peut appliquer les huiles diluées sur les pieds des bébés à condition qu’ils ne les mettent pas dans la bouche par la suite. 
Si le bébé souffre d’asthme ou s’il a des antécédents familiaux d’asthme et d’allergies respiratoires, il est préférable d’éviter la diffusion d’huiles essentielles. 

Références : 

(1)    Lakhan SE, Sheafer H, Tepper D. The Effectiveness of Aromatherapy in Reducing Pain: A Systematic Review and Meta-Analysis. Pain Res Treat. 2016;2016:8158693.doi: 10.1155/2016/8158693. Epub 2016 Dec 14. PubMed PMID: 28070420;

(2)    Çetinkaya B, Başbakkal Z. The effectiveness of aromatherapy massage using lavender oil as a treatment for infantile colic. Int J Nurs Pract. 2012 Apr;18(2):164-9.

(3)    Srivastava JK, Shankar E, Gupta S. Chamomile: A herbal medicine of the past with bright future. Mol Med Rep. 2010 Nov 1;3(6):895-901.

(4)    Danby SG, AlEnezi T, Sultan A, Lavender T, Chittock J, Brown K, Cork MJ. Effect of olive and sunflower seed oil on the adult skin barrier: implications for neonatal skin care. Pediatr Dermatol. 2013 Jan-Feb;30(1):42-50.

Danièle Festy : Ma bible des huiles essentielles. Leduc.s éditions 


Partagez :