Passer une nuit de qualité permet à l’enfant d’apprendre, de mémoriser, de s’amuser et de se développer tout au long de la journée. Aidez-le à trouver un bon rythme en instaurant une routine régulière, en encourageant le sommeil indépendant, et en préparant sa chambre de façon adaptée.

Votre petit somnole sur ses jeux ? Sa nounou se plaint de le voir piquer du nez ? Si votre enfant est fatigué pendant la journée, il est temps de réévaluer ce qui se passe au coucher pour l’aider à dormir davantage toute la nuit. Découvrez quelques techniques mises au point par des experts, qui peuvent aider toute la famille à retrouver le sommeil.

Une pièce confortable et fraîche

A la fois les adultes et les enfants ont tendance à mieux dormir dans un environnement sombre et confortablement frais. Des rideaux occultants peuvent aider à garder la pièce sombre le soir ou tôt le matin. Si votre enfant utilise une veilleuse, assurez-vous que l’ampoule est faible et songez à l’éteindre s’il a de la difficulté à dormir. Certains enfants dorment mieux avec un appareil à bruit blanc qui bloque les sons provenant de l’intérieur ou de l’extérieur de la maison.

L’horaire du repas

La consommation de repas équilibrés à des heures régulières aide notre corps à développer des rythmes biologiques. Par exemple, prendre le petit déjeuner à la même heure tous les jours incitera votre corps à se réveiller pour manger. Un dîner en famille le soir signalera au corps que l’heure du coucher est proche. Évitez de donner aux enfants des aliments et des boissons à l’effet excitant, comme le chocolat et les boissons gazeuses.

Le sommeil indépendant

Encouragez votre enfant à s’endormir tout seul, conseille le site Today Parent. Cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas être là pour l’heure du coucher, mais votre enfant devrait passer de l’état d’éveil à la somnolence et au sommeil sans que vous le caressiez, le berciez, lui chantiez une chanson ou même vous allongiez à ses côtés. De cette façon s’il se réveille pendant un stade de sommeil léger au cours de la nuit, il n’aura pas besoin de ce rituel rassurant pour retourner dans un sommeil profond.

Une routine toute la semaine

La mise en place d’une routine aide à signaler à l’organisme qu’il est temps de libérer de la mélatonine, l’hormone responsable de l’endormissement. Des heures de coucher et de réveil régulières, même le week-end, ainsi que des activités calmes comme un bain ou la lecture d’une histoire peuvent l’aider à se préparer au sommeil. L’exercice, les écrans et les conversations stimulantes qui pourraient faire réfléchir l’enfant quand il essaye de s’endormir sont à proscrire.

L’apnée du sommeil

Si votre enfant ronfle et dort toute la nuit, mais n’a pas l’air reposé le matin, parlez-en à votre médecin. Il souffre peut-être du syndrome de l’apnée obstructive du sommeil (SAOS), qui l’empêche de respirer correctement la nuit, et de profiter d’un sommeil de qualité.

À lire aussi


Partagez :