Les personnes qui souffrent d’hypertension sont particulièrement à risque pendant la période des fêtes à cause de repas très riches et des excès d’alcool. Voici quelques astuces pour préserver sa santé cardiaque tout en profitant des activités typiques de Noël.

Repas de fêtes : comment protéger son cœur © iStock

Les fêtes sont souvent un moment de l’année à la fois joyeux et stressant, arrosé d’alcool et agrémenté de repas copieux. Ce rendez-vous annuel est peut-être agréable pour notre moral, mais peut mettre à mal notre santé cardiaque, surtout chez les personnes à risque. Que vous soyez en train de préparer les festivités, ou que vous soyez invité à vous joindre à la table de votre famille, ces conseils vous aideront à manger, boire et vous amuser sans obstruer vos artères et sans stresser votre cœur.

Le sucre ajouté

Les biscuits, gâteaux et autres sucreries qui nous entourent à cette période de l’année sont des tentations constantes. Difficile dans ces conditions de limiter la consommation d’aliments contenant des sucres ajoutés. Or, ce type de nourriture est associé à une augmentation de la tension artérielle, ainsi qu’à une hausse des risques de crise cardiaque et d’accident vasculaire cérébral. Pensez à préparer vos propres desserts lorsque c’est possible. Une réduction de 25% de sucre de la plupart des recettes ne changera pas vraiment le goût. Vous pouvez également remplacer une partie du sucre de vos recettes par une banane mûre réduite en purée. Deux cuillerées à soupe de banane remplacent une cuillerée à soupe de sucre, d’après le site Consumer Reports.

L’excès de sel

Un apport élevé en sodium peut augmenter la tension artérielle chez les personnes qui souffrent d’hypertension. Les autorités sanitaires préconisent un apport maximal de sel quotidien allant de 5 à 6 grammes, soit 2 400 mg de sodium maximum (une cuillerée à café). Beaucoup de personnes dépassent ces limites, et les aliments typiques de fêtes ne nous aident pas à réduire cette consommation. Si vous préparez des légumes qui ne sont pas frais, optez pour la version surgelée plutôt qu’en conserve. Vous pouvez également remplacer une partie du sel que vous utilisez normalement pour assaisonner vos recettes salées par des herbes et des épices.

Exploiter les fibres

Un apport suffisant en fibres peut vous aider à maintenir une tension artérielle et un taux de cholestérol équilibrés. Essayez d’intégrer des aliments complets comme du riz brun, du pain intégral, ainsi que des fruits et des légumes au menu des fêtes. Vous pouvez aussi opter pour des préparations de gâteaux à base de farine semi-complète. Les légumes rôtis au four, avec un filet d’huile d’olive, sont un accompagnement savoureux de vos plats.

Plus de poisson

La viande rouge contient plus de gras saturés que la volaille, les protéines végétales et les fruits de mer. Essayez d’inclure des poissons gras, comme le saumon, le maquereau et la truite, qui contiennent beaucoup d’oméga-3 et aident à réduire les risques de maladies cardiovasculaires.

Boire modérément

L’alcool peut ajouter une quantité surprenante de calories à votre alimentation. De plus, une consommation excessive d’alcool peut faire augmenter le taux de triglycérides, augmenter votre tension artérielle et augmenter les risques de problèmes graves comme les accidents vasculaires cérébraux. Essayez de limiter la consommation à un verre par jour pour les femmes et deux pour les hommes.

À lire aussi


Partagez :