Les symptômes typiques du RGO

Si vous avez une sensation de brûlure le long de l’œsophage, ou pyrosis, et des remontées d’une partie du contenu de l’estomac jusque dans la gorge (hors nausées et vomissements), ou régurgitations, vous avez un reflux gastro-œsophagien.  Mais parfois le RGO se cache derrière d’autres troubles, pas nécessairement digestifs.

Ses signes trompeurs

La douleur de l’estomac

Localisée au creux de l’estomac, elle peut se présenter comme une brûlure, parfois une crampe ou une pesanteur… C’est l’heure où elle apparaît (après le repas) ou la position dans laquelle elle se déclenche (position penchée en avant ou couchée) qui permet d’indiquer le RGO.

Les nausées

Les personnes anxieuses victimes de reflux souffrent souvent de nausées. Et il est tout à fait possible que ces nausées entraînent le reflux et non l’inverse.

Les difficultés de digestion

De nombreuses personnes se plaignent de digestion difficile avec pesanteur de l’estomac et éructations, surtout après un repas un peu trop copieux. Ces symptômes sont liés à une lenteur digestive appelée « dyspepsie », qui pourrait conduire à un reflux.

Les blocages alimentaires

Quand une bouchée décide de stationner en bas de l’œsophage et gêne la déglutition du reste du repas, on parle de « dysphagie ». Elle démarre de façon intermittente et peut s’aggraver en devenant continue et en obligeant à limiter les aliments solides. Ces blocages peuvent être la conséquence d’un reflux mais aussi d’autres problèmes de la partie supérieure du tube digestif.

Les douleurs thoraciques

Une douleur intense au niveau du cœur, qui donne l’impression d’être dans un étau et qui gêne la respiration, voilà la forme que prend parfois le RGO. Cette pseudo-angine de poitrine bien connue des cardiologues appelle d’abord l’élimination d’une cause cardiaque avant d’être rapportée au reflux.

Les troubles ORL

Enrouement constant, voix cassée, perte de voix fréquente, douleurs de type angine, chatouillements dans la gorge, écoulement nasal postérieur qui fait avaler en permanence, douleur à l’oreille, sinusite chronique…. Tous ces symptômes de la sphère oto-rhino-laryngée peuvent aussi cacher un RGO. Quand ils sont accompagnés des symptômes typiques du reflux le diagnostic est facile mais parfois ils ne le sont pas et le diagnostic de reflux peut être très retardé.
Ces signes sont le résultat de l’action de l’acide gastrique sur les muqueuses de la bouche et de la gorge. Les otorhinolaryngologistes connaissent bien cette forme trompeuse de reflux et éliminent un problème local avant de confier leur patient au gastro-entérologue.

Les symptômes pulmonaires

Toux chronique plutôt sèche, rebelle, asthme, infections bronchopulmonaires récidivantes, pneumonie, bronchite chronique peuvent également parfois signer un reflux. 10 à 20% des toux et 65-72% des asthmes relèveraient d’un reflux. 
Evidemment, comme pour le cœur et la sphère ORL, il faut d’abord éliminer toute maladie pulmonaire avant de poser un diagnostic de reflux.

Ces symptômes pulmonaires peuvent être causés par un réflexe de « spasme bronchique » suivant le contact de l’acide sur l’œsophage ou l’aspiration dans les voies aériennes d’une infime quantité de reflux.
De plus, les maladies pulmonaires, en modifiant les pressions dans l’abdomen et le thorax, peuvent favoriser le reflux. Dans ce cas, ces deux affections – reflux et maladies pulmonaires – peuvent s’auto-aggraver.


Partagez :