Les fluctuations des taux d’œstrogènes et de progestérone, ainsi que de nombreux changements liés à la période de périménopause et de ménopause, peuvent augmenter l’anxiété et les risques de crise de panique. Apprenez à les maîtriser facilement grâce à quelques techniques.

Tout savoir sur le lien entre la ménopause et les crises de panique © iStock

Vos mains tremblent, votre poitrine se soulève, vous transpirez, vous êtes moite et vous avez l’impression de faire une crise cardiaque. Ce sentiment de perte de contrôle total et soudain peut être le signe d’une crise de panique. Et si vous êtes en phase de ménopause, les fluctuations des taux d’œstrogènes et de progestérone en sont probablement responsables.

Les crises de panique sont une réaction disproportionnée de l’esprit et du corps à un danger inexistant. Elles peuvent se déclencher à n’importe quel moment du jour ou de la nuit, et affecter n’importe quelle personne. Mais si on y ajoute les modifications hormonales liées à la périménopause et à la ménopause, les problèmes de stress, de sommeil, de changements variés, et de mal-être général, l’anxiété prend facilement le dessus. Une fois que cette période compliquée est derrière vous, les risques diminuent. Entretemps, voici quelques solutions pour survivre à ces 10 à 30 minutes de panique.

Se rassurer

Vous pouvez avoir l’impression de mourir, mais ça n’arrivera pas. Personne n’est jamais mort d’une crise de panique. Tout ira bien.

Respirer

Une respiration irrégulière peut provoquer des crises de panique. Apprendre à contrôler sa respiration aide à les contrôler et peut-être même à les prévenir. Mettez-vous à la méditation, et n’hésitez pas à demander de l’aide à un·e sophrologue.

Changer de mode de vie

Si vous ne le faites pas déjà, essayez d’adopter un régime alimentaire sain, plein de fruits et de légumes, évitez l’alcool et le tabac, et réduisez votre consommation de caféine. De cette façon, vous vivrez mieux la période de la ménopause, et vous diminuerez les risques d’anxiété et de crises de panique.

Dormir

Essayez d’adopter une bonne hygiène de sommeil, et une routine quotidienne qui vous aide à vous endormir. Si vous n’y arrivez pas, demandez conseil à un·e professionnel·le de santé.

Se soigner

Si vous sentez ne pas réussir à prévenir ni contenir les crises de panique, demandez de l’aide à votre médecin. Il existe des traitements pour calmer à la fois les symptômes désagréables de la ménopause et ceux de l’anxiété. La psychothérapie peut vous aider à traiter certains symptômes. Enfin, la thérapie comportementale cognitive est un traitement efficace et durable pour contrôler les crises de panique.

Bouger

Le yoga, les étirements et d’autres techniques de relaxation peuvent aider quelqu’un à surmonter une crise, rappelle le site Next Tribe.

À lire aussi


Partagez :